ATTENTION TOME 5 RISQUE DE SPOILER

Retrouver la mémoire. Crève-coeur ou nouveau départ ?
Depuis que Hartley Wright a rencontré Easton Royal, sa vie n’est plus la même. Elle se découvre des ennemis à chaque coin de rue. Lorsque se produit l’accident qui lui vole ses souvenirs, elle ne peut plus faire confiance à personne, pas même au garçon aux yeux bleus qui lui promet que tout ira bien.Parce que, si la mémoire de Hartley est pleine de trous, son instinct lui dit que Easton est dangereux. Elle ne sait pas s’il va la sauver ou la détruire. Le chaos qu’il apporte partout où il va est trop dur à gérer, les sentiments intenses qu’il évoque sont trop confus pour être démêlés. Easton veut qu’elle se souvienne. Hartley pense qu’il vaut mieux oublier.
Elle a peut-être raison.

La fin du tome 4 nous laissait sur un cliffhanger horrible, j’étais à la fois impatiente de lire ce tome et en même temps triste, car c’est le dernier opus de cette saga. 
Je suis déçue que cela soit le dernier, pourquoi pas un tome sur les jumeaux ? Seb et Swayer ? 
Ou sur Callum le père ou encore Gideon. 
Oui oui, j’ai encore envie de lire cette saga ce qui prouve que oui j’ai aimé ce dernier opus. 
Easton était le frère que j’ai toujours préféré, je sais que beaucoup ne l’aiment pas, mais moi cet être brisé je le comprends. 
Je t’ai prévenu avant le chapitre, je réitère mon avertissement : ne lis pas ma chronique si tu n’as pas lu cette saga, il est inévitable que j’écrive sans spoiler les tomes précédents. On retrouve les Royals dans la salle d’attente de l’hôpital ainsi que Hartley et son père. Seb est dans le coma, tous les Royals, mais en particulier son jumeau Sawyer est le plus dévasté. Je ne te raconte pas comment, mais Hartley va faire une chute qui va lui enlever toute sa mémoire. Elle ne se souvient de rien, certains élèves d’Astor malhonnêtes vont en profiter, mais Easton n’est pas loin. 
Cet opus est plein de rebondissements, Hartley qui retourne vivre chez ses parents et qui ne se souvient pas qu’elle était partie depuis trois ans, Seb dans le coma et Easton qui souffre pour les deux. 
Si Easton a un comportement déviant, il boit ou se bat quand il est tracassé, au fur et à mesure de la lecture il gagne en maturité, ce sera toujours le gai luron que tu connais, mais il n’a plus besoin de l’alcool comme béquille. 
Il affronte avec Hartley son passé sans souvenir, son, leur, futur. Les deux autrices ne te feront pas attendre longtemps avant de les voir ensemble et sans aucun doute comme Ella et Reed ces deux-là sont faits l’un pour l’autre. 
Dans ce cinquième tome, on voit aussi, même si on le savait déjà, combien les Royals s’aiment et aiment. Ils se soutiennent les uns les autres, ils aiment sans condition ni limite. Quiconque est aimé par un des frères fait partie du clan. 
Steve reste, malheureusement, fidèle à lui-même. On ne le voit que peu, mais cela m’a suffi. Lâche il a été, lâche, il restera. 
Callum lui aussi n’apparait que peu, il conclut une affaire importante pour sa compagnie d’aviation, mais sera présent à chaque étape importante pour ses fils. 
Malgré ce que l’on pense, malgré que cette famille est une famille atypique, pleine de défauts je te l’accorde, mais aussi pleine de qualités. 
Ella, c’est la Ella que l’on aime. Reed déjà à l’université elle continue à veiller sur Sawyer, Seb et Easton. 
Ce petit bout de femme a du tempérament, mais je pense qu’elle a trouvé son maitre ou du moins son égale en la personne de Hartley.
Hartley, je ne peux pas t’en dévoiler beaucoup, elle va devoir faire face à beaucoup beaucoup de difficultés, de vérités pas faciles à entendre et je me demande encore comment elle ne s’est pas brisée en deux. Sa force de caractère est immense. Elle affronte tout. 
On avait déjà pu apercevoir ce trait de caractère dans le prince brisé, mais ici on a la confirmation. Je hais ses parents, comment des êtres comme eux peuvent porter le titre de père et mère ? Sa relation avec Dylan, sa petite sœur, est brisée. Dylan en veut à Hartley d’être partie. Que te dire sur l’écriture que je n’ai pas déjà dit, avec moi c’est une saga new adult qui fonctionne, je suis fan des frères Royal malgré tout ce que l’on peut leur reprocher. 
Les autrices vont jouer avec tes nerfs jusqu’à la toute fin (qui m’a laissé un sourire béat sur le visage), rebondissement et révélations s’enchainent tout en lisant l’évolution de l’amour entre Easton et Hartley. Tu lis les doutes de Easton qui se remet grandement en question, mais aussi d’Hartley sans souvenir comme se reconstruire ?
Je te l’avoue, un passage vers la fin m’a paru un peu trop tiré par les cheveux, cela m’aura plutôt faire sourire et lever les yeux au ciel, que réellement craindre. En bref :
un opus dans la lignée des précédents sauf que tu ne termines pas sur un cliffhanger, mais sur une belle conclusion. 
Comme je te l’ai dit en début de chronique j’aurais aimé en savoir plus sur le frère aîné Gideon qui n’est que peu abordé au cours des 5 livres, j’aimerais un tome sur les jumeaux, comment vont-ils continuer maintenant ? Et enfin le patriarche Callum. 
Entre romance, mauvais moments, révélations douloureuses, remise en question, suspens et intrigue, les deux autrices jonglent avec le tout et te donnent un opus où tout est parfaitement intégré et dosé. 
J’ai adoré cet opus braqué davantage sur Easton et Hartley, ils ne m’ont pas fait autant chavirer que Reed et Ella, mais presque. 
À lire si tu as envie de suivre une famille brisée qui se reconstruit, s’épaule dans chaque épreuve qu’ils traversent tout en sachant que le langage peut parfois être cru et qu’elle n’est pas exempte de défauts, que certains faits vont te faire lever les yeux ou t’exaspérer, mais pour ma part cela ne m’a pas dérangé, au contraire je suis accro à cette saga. Oui, on peut faire mieux, oui, c’est parfois exagéré, oui, on dirait que les Royal sont parfois de supers héros, mais l’écriture fait que tu oublies toit ça et que tu y crois.
Une saga hautement additive et avec de beaux Books boyfriend, je garde en tout cas Reed et Easton ^^ 


❦ Les héritiers, tome 5 : le royaume en danger ❦ Roman de : Erin Watt ❦ Trauction de Carline de Hugo ❦ 380 pages ❦ Hugo Édition, le 16 Mai 2018 


 

0