ATTENTION TOME 6 RISQUE DE SPOILER

Alex a disparu ! Pire, le sortilège de la sorcière Morina l’a transformée en enchanteresse maléfique. Cela ne pouvait tomber plus mal, car la brèche entre le Pays des contes et notre monde est désormais ouverte : héros comme vilains peuvent passer de l’un à l’autre selon leur bon vouloir.
Alors que New York découvre avec stupeur l’existence de la magie, Conner, aidé de Rouge, Boucle d’or, Jack et de son armée littéraire, doit à tout prix libérer sa sœur. Car seuls les jumeaux peuvent affronter la plus grande menace qui ait jamais existé. Une menace qui plane de toute sa noirceur sur l’ensemble les mondes…

J’ai repoussé ma lecture au maximum.
Pourquoi ? Je ne voulais pas terminer cette série formidable.
Une de mes séries jeunesse préférées, mais ça y est, cette fois, c’est fini.
À moins que Chris Colfer nous entraîne dans une autre saga. Bref, parlons maintenant toi et moi de ce pays des contes.
Je ne vais pas pouvoir t’en dire énormément, 6e tome, tu imagines le nombre de spoilers.
Ce sera donc une chronique moins longue qui ira plus à l’essentiel même si j’ai tellement envie d’en dire et d’en raconter sur cette saga que j’adore, et ce depuis 6 ans ! Au début du livre, Conner a 80 ans, écrivain à succès, il vient fêter son anniversaire dans une librairie et célébrer son œuvre. Il a été un écrivain jeunesse prolifique et reconnu. Tout se passe bien jusqu’à ce qu’une petite fille fan de l’auteur lui demande où est passée sa sœur Alex.
Stupéfaction, Conner ne se souvient absolument pas de sa sœur.
Il en est certain, il a dû laisser un indice dans ses livres. Ainsi, le vieil homme relit ses écrits.
Grâce à ses souvenirs qui remontent à la surface, Chris Colfer te rappelle, habilement et en quelques phrases, ce qui s’est déroulé dans les opus précédents.
J’ai lu ce passage avec beaucoup de nostalgie.
Ensuite, tu plonges dans ce qui est le tome 6. Alex a disparu, les deux mondes, celui des humains et celui des contes sont sur le point de se rencontrer.
Chris Colfer t’entraîne dans une course contre la montre palpitante afin de sauver Alex et la ville de New York.
Tu vas retrouver tous les personnages que tu as pu croiser au cours des tomes précédents, importants ou pas comme Bree, Rook, la confrérie des sœurs Grimm, Grenouille ; Robin des bois, Peter pan et les enfants perdus, la mère l’oie, Merlin, rouge, Jack, Arthur, Trollbella, les amis d’Oz, Boucle d’or, etc.
Les gentils, mais aussi les méchants comme la méchante sorcière de l’Ouest, capitaine crochet, la Reine de cœur, etc.
Mershante qui va te donner une jolie leçon sur l’apparence, jolie et importante, c’est bien une des forces de cette saga : aborder des valeurs nobles, des faits de société dans un pays imaginaire.
Ce tome n’échappe pas à la règle.
Ainsi, tu aborderas le thème de la rédemption, du bonheur, la mort qui n’est pas une fin en soi.
Des sujets forts, mais avec toujours cet humour qui court lui aussi tout au long des tomes. Conner est espiègle, Trollbella et ses mots inventés, rouge et ses jeux de mots.
C’est vraiment une saga que je te recommande, certes, c’est une saga jeunesse, mais si tu as envie de lire des contes ou si tu as aimé les contes comme moi étant enfant et que tu veux retrouver cette sensation cette saga est parfaite pour ça.
Il y a de l’action, de l’émotion, des rebondissements, de l’humour, des protagonistes tous attachants, aucun tome n’est en dessous. Chacun apporte son lot de questions, de réponses et de réflexions.Je suis triste de fermer ce roman, mais je sais que je le relirai et que c’est une saga que je lirai à nouveau à mes petits-enfants.
Oui, je vois loin.🤣
Je redoutais énormément la fin qui ne présageait pas du tout un happy end, je ne t’en dirai pas plus, j’ai été émue, très émue.
En bref
Chris Colfer t’emmène dans un New York sur le point d’être détruit, tu as de l’action et du suspens tout au long, l’auteur joue avec tes nerfs en te faisant miroiter une fin qui n’est pas celle que tu voudrais.
Il réunit les personnages que tu as rencontrés et te fais des petits flashbacks des opus précédents, mais complètement intégrés dans celui-ci.
Conner va être face à la décision la plus importante de toute sa vie.
Un dilemme horrible.
Scènes de batailles entre le bien et le mal, rebondissements, suspens, réflexion tout y est pour que tu clôtures cette saga en beauté et qu’une nouvelle fois tu sois complètement immergé dans ce pays des contes.
Qu’il est agréable de plonger de cet univers !
Si je disparais un jour tu sais où me trouver 😉


❦ Le pays des contes, tome 6 : la collision des mondes  ❦ Roman de : Chris Colfer ❦ Traduction de Cyril Laumonier ❦ 327 pages ❦ Michel Lafon Édition, le 24 mai 2018 


0