Mon cher lecteur, voilà une saga que j’ai envie de découvrir depuis longtemps, c’est chose faite, j’ai adoré ce premier tome, je reviendrai bientôt te parler de la suite.
Ce qui m’a passionné dans cette saga oscillante entre fantasy et fantastique ce sont les 4 éléments, 4 tomes — 4 éléments : la terre, l’eau, le vent et le feu.
Dans ce tome, tu liras et feras connaissance de la cité Myria et de la tour des vents.
Eriana, 25 ans a toujours fui, elle ne connaît d’autre manière de vivre.
En effet, les authentiques Fryens comme elle sont pourchassés, soit tués ou enrôlés de force dans la guerre par l’autre peuple au pouvoir les Na Fryens.
Elle doit toujours cacher sa chevelure au reflet bleu, car c’est ainsi que les mercenaires la repèrent.
Sa vie va changer complètement quand elle va apprendre par Setrain, messager du vent, qu’elle est la dernière descendante qu’ils cherchaient. Les mages ont eu la vision d’une prophétie. L’une des 10 prétendantes pourra sauver le monde qui est le leur. Est-ce que ce serait Eriana ?
Notre héroïne même si elle n’est plus pourchassée va regretter la liberté qu’elle avait jusque là, car elle va aller de découverte en découverte sur notamment sa couleur de cheveux, la pierre qu’elle porte au cou, le seul objet que son géniteur lui a laissé.
Elle ne connaît rien de ses origines à part sa mère. Elle ne sait donc pas qu’elle aussi peut manipuler les éléments.
Je m’arrête là, tu découvriras par toi-même tous les pouvoirs qu’ils détiennent tout comme leur manière de communiquer.
C’est un monde nouveau qui s’ouvre à Eriana et à toi, lecteur.
Au fur et à mesure des découvertes et apprentissages de notre héroïne, tu comprendras pleinement le monde créé par Clelia Avit.
Un monde dense, dans ce premier tome les informations sont très nombreuses pour comprendre tout l’enjeu de cette prophétie, mais à partir de la moitié du livre tu rentres en pleine action.
Tu apprends d’autres éléments tout comme Eriana, Setrian, Jaedrin, Noric et Desni parti en mission pour la prophétie vers la cité de la terre.
Ils ne sont pas les seuls en route, la Velpa, une organisation secrète tente d’éveiller un 14e pouvoir très dangereux, cette organisation est composée de traîtres de la cité du vent, mais je ne peux pas te révéler qui.
L’écriture est fluide même s’il faut le temps de retenir les différents noms des protagonistes et de leur pouvoir, pas toujours simple au début.
Néanmoins, la quête que mène Eriana en compagnie des 4 autres est haletante, les rebondissements sont nombreux, ce ne sera pas un chemin de tout repos même arrivé à destination.
Concernant les personnages, j’ai adoré Eriana, je l’aimais déjà beaucoup au début du roman, elle a appris à vivre seule et à se battre grâce à son arc, une prolongation d’elle-même, un personnage qui va pourtant évoluer au cours de cet opus. Les doutes qu’elle peut avoir renforcent sa détermination.
Un autre personnage que l’on ne voit pourtant que peu dans ce tome, mais qui, j’en suis certaine, va se révéler être un atout pour Eriana et sa mission c’est le jeune garçon Frya.
Eriana l’a rencontré lors de l’une de ses escales dans une auberge, passionné, par l’arc de celle-ci elle lui a appris, à tirer, elle lui a même fabriqué son propre arc avant de devoir partir.
Il y’a bien Setrian, je ne dirai pas qu’une histoire naît entre Eriana et lui, mais il est évident qu’un lien fort et que personne ne comprend les unit.
Ils seront là l’un pour l’autre. Setrian protégera toujours Eriana. Je me suis plus attachée à Jaedrin, meilleur ami de Setrian, il a de l’humour, il est très perspicace, il a aussi un grand cœur et est très fidèle.
Hajul, Lyne, Armia, Judin, Hamper et Matheil sont aussi des personnages auxquels je me suis attachée, certains n’apparaissent que peu, mais ont aussi une grande importance, à mon avis, pour la suite de la saga.
Je ne vais pas te dire que j’ai eu un coup de cœur, mais j’ai néanmoins adoré et il me tarde de poursuivre la quête au côté d’Eriana.
J’espère que les personnages hormis Eriana vont gagner en charisme dans les prochains opus.
Clelia Avit ne va pas forcément te transmettre des messages importants au travers de son univers.
 Je ne vais pas non plus te dire qu’il est innovant, mais il est intéressant.
Je suis ravie d’avoir lu ce premier tome vivement la lecture du deuxième en espérant qu’il soit à la hauteur de mes attentes.
Les messagers du vent, tome 1 de Clelia Avit – Young Adult – Fantasy – 480 pages, 18€ – Édition Le Masque, collection MSK, en librairie depuis le 4 nombre 2015 (disponible en poche)
0