Aujourd’hui, mon cher lecteur, je vais te parler romance.
Une magnifique romance que m’a offerte mon amie Camille. (Voir son blog)
Aussitôt reçu, je l’ai lu et je n’ai pas pu le finir sans connaître le dénouement entre Kes et Aimee
Si j’ai aimé ce roman ? C’est un euphémisme, je l’ai adoré, j’ai souri, j’ai couiné, j’ai ri, mais j’ai autant souffert que nos deux héros.
Aimee va fêter ses 10 ans le 14 juillet.
Pour la première fois, une fête foraine vient s’installer en face de chez elle à Minneapolis.
Quand ses parents lui demandent ce qu’elle veut faire ce jour-là, elle demande d’aller à la fête foraine qu’elle voit comme un lieu rempli de magie et de mystère.
Ses parents ne sont pas trop d’accord, pour eux les forains sont des voleurs, mais comme c’est l’anniversaire de leur fille ils l’y emmènent avec sa sœur Jennifer.
Aimee est tout excitée par les lumières, les attractions. Elle trépigne d’impatience tirant sur la main de sa mère pour aller plus vite.
Un petit garçon aux yeux noirs l’appelle soudain sous une tente, c’est Kes.
Kes fait partie des forains ; il va montrer à Aimee l’envers de la fête et la faire pénétrer dans des lieux interdits au public, elle assistera au numéro de rodéo de Kes, son frère et leur grand-père.
Ces deux-là vont être des amis inséparables pendant les deux semaines que restera installée la fête dans la ville. Aimee a passé les deux meilleures semaines de son été.
Perchée dans son noyer, elle observe l’été suivant l’arrivée des camions annonçant le retour des forains et ce sera ainsi d’année en année.
Kes et Aimee grandissent ; leurs sentiments évoluent, mais une relation à distance n’est pas évidente ; de plus, les deux jeunes amoureux viennent de monde différent.
Dans la première partie, tu vas suivre Kes et Aimee, d’année en année, alors qu’ils se retrouvent et toi tu comprends dès le départ du livre que ce n’est pas qu’une simple amourette.
Dans la seconde partie, on retrouve Aimee à Boston. Elle exerce son métier d’institutrice pour enfants dyslexiques.
Elle s’apprête à partir pour ses deux mois de vacances.
Le destin n’arrête pas de réunir et séparer Aimee et Kes. Qu’en sera-t-il une fois adulte ? Qu’est devenu Kes ? Sauront-ils surmonter leur difficulté ?
Je ne t’en dis pas plus sauf que si tu veux lire une magnifique histoire d’amour avec des personnages, tous très attachants et dans un monde inhabituel qu’est celui de la fête foraine fonce.
Aimee est une petite fille espiègle. Elle est toujours fourrée dans son noyer, à lire. Ses parents, mais surtout son père sont très stricts, elle rêve et voyage à travers les mots.
Aimee adulte n’a pas beaucoup changé.
Elle est toujours aussi attachante, mais têtue, elle a toujours su le métier qu’elle voulait exercer et rien ne la fera changer d’avis.
Si elle exerce ce métier, c’est pour Kes, il n’a jamais été à l’école, on le croyait stupide, mais Aimee a vite compris, elle, d’où venait le problème.
Chaque été, elle passait du temps à lui lire ses livres préférés et à lui apprendre la lecture. Kes est très gêné par ce handicap ; on lui a tellement répété qu’il était bête qu’il le croit.
Kes, enfant, il est téméraire, il mène une vie rude, il n’est pas le dernier à faire des bêtises, mais même s’il peut faire peur et être brut avec les autres, Aimee le fait complètement changer de comportement. C’est un autre Kes quand il est avec elle.
Il n’a peur de rien, le risque, jongler avec le danger c’est sa vie. La seule chose dont il a peur c’est que les gens qu’il aime finissent par partir.
Aussi têtu qu’Aimee et aussi très macho, leur relation est volcanique.
Ils s’aiment quand ils sont ados, cela ne fait pas l’ombre d’un doute, mais comment feront-ils pour surmonter leur différence ?
Ils avaient décidé de s’enfuir à 16 ans, mais leur plan à échouer, arriveront-ils à se retrouver ?
J’ai tout aimé dans cette histoire.
Non seulement leur histoire d’amour, mais aussi les sentiments profonds que l’auteure arrive à te transmettre : la joie de vivre d’Aimee ; sa joie chaque été quand elle voit les camions débarquer ; le terrible besoin d’amour de KES, mais qu’il n’arrive pas exprimer, le profond respect et lien qui unit tout ces gens du voyage. Leur code de conduite, leur morale, leur vie. Tout est raconté, tu vis parmi eux, tu sens la liberté te griser ; l’odeur des hot-dog et des barbes à papa se répandre, les cris et la joie des enfants sur les manèges ; les hurlements de la foule lors des spectacles.
Une écriture immersive, descriptive qui t’embarque complètement dans le récit.
Tous les personnages secondaires sont très charismatiques, différents, mais attachants, sauf une ; que j’ai détesté d’emblée ! Mes préférés Zachary et Ollo, Zef et Tucker sont intrigants et assez mystérieux.
J’ai été tellement attachée aussi aux animaux ; le singe capucin, M. Albert et le poney, Jacob Jones
Le grand-père Donno, bourru, mais au grand cœur.
J’ai cru immédiatement à leur histoire, j’ai eu le cœur brisé plus d’une fois, mais pas seulement par nos deux héros.
C’est un monde complet que t’offre l’auteure.
Un monde très réaliste avec ses personnages imparfaits, aux caractères différents. On s’attache vraiment à tout ; à nos deux amoureux bien sûr, mais aussi à tous ces êtres qui sont sur la route tous ces mois.
Heureusement, que je n’ai pas lu ce tome a sa sortie, car la fin est… horrible et te laisse sur une question immense. Le tome deux est disponible pour l’instant en ebook ; j’espère très vite en papier ; je ne sais pas si j’aurai la force d’attendre longtemps avant de retrouver Kes, Aimee et les autres.
Je lui donne 5 étoiles, quelques petites choses m’ont chagrinée, rien de grave, mais Kes m’a parfois bien énervé avec son comportement d’homme des cavernes même si l’on comprend pourquoi et Aimee j’ai eu envie de lui crier d’ouvrir les yeux.
Je ne peux vraiment que te la conseiller.
Vivement la suite, mais ça, tu l’as compris, je crois
l’autre couverture disponible :
Hors de portée, tome 1 : coeur itinérant de Jane Harvey-Berrick – Traduction de K. Richard – Romance – dyslexie – forain –  395 pages, 17€ – Édition MxM Bookmark, collection MXM.Romance, en librairie le 12 avril 2017
0