Qu’est-ce que le Throwback Thursday livresque ?
Un rendez-vous que Bettie Rose Books a crée en 2016 pour permettre à chacun de partager une lecture ancienne ou plus récente au choix, mais toujours sur un thème très vaste.
Rien à voir avec le TTT qui lui demande 10 livres et parle parfois au futur.
Non le Throwback comme son nom l’indique, invite à se replonger dans nos plus jolis souvenirs livresques.
Toutes les semaines Bettie Rose Books propose un thème, cette semaine c’est :

J’ai décidé de te parler d’un roman lu l’été passé et que j’ai adoré, il fait partie des livres que je relirai, choix assez difficile car en regardant mes bibliothèques j’ai pas mal de livres sur cette région du monde.
Mon choix s’est donc arrêté sur :

Les dieux du tango de Carolina di Robertis

« La musique était une flèche qui transperçait les murs les plus épais. La musique faisait oublier les inégalités. La musique transcendait les siècles. C’était le nectar des démons, l’ambroisie de Dieu »
Mon avis en bref 
Ce livre est un hymne à la femme, à travers Leda et ses pérégrinations dans Buenos Aires et ses conventillos, fait entendre la voix, l’histoire de nombreuses femmes.
Fausta, Carmen, Mamicita, Rosa, Francesca, La Strega, Palmira, Alma etc. Leurs espoirs déchus, leurs luttes dans ce pays qui n’est pas le leur.
La misère, tant d’hommes et si peu de femmes, elles ne peuvent pas travailler à l’usine. Il ne leur reste que peu de choix.
C’est aussi un hymne au tango et à la musique, du tout premier tango amené par les esclaves africains avec les percussions jusque dans les années 1950 en pleine ascension avec une femme au chant.
Du tango interdit dans la bonne société et finalement accueilli par le monde entier.
C’est aussi un roman bouleversant et très émouvant sur l’amour entre deux femmes. Inimaginable à l’époque. Et même pire, susceptible d’emprisonnement.
Si tu veux lire la chronique complète c’est ici : les dieux du tango 
0