Qu’est-ce que le Throwback Thursday livresque ? Un rendez-vous que Bettie Rose Books a crée en 2016 pour permettre à chacun de partager une lecture ancienne ou plus récente au choix, mais toujours sur un thème très vaste.
Rien à voir avec le TTT qui lui demande 10 livres et parle parfois au futur.
Non le Throwback comme son nom l’indique, invite à se replonger dans nos plus jolis souvenirs livresques.
Toutes les semaines Bettie Rose Books propose un thème, cette semaine c’est :
non non je ne vais pas te mettre une photo de moi et de mon addiction aux livres ni une photo de ma collection Harry Potter je vais te parler d’un petit livre qui m’aura bien remué quand je l’ai lu
Blanche de Martin Demoulin
Résumé :
« Je suis sans nouvelles de Blanche depuis sept jours. A Saint-Barnabé, c’est comme ça, tout le monde compte les jours. Chacun d’entre nous tient son propre carnet de bord. Les anciens l’exhibent fièrement tandis que les nouveaux tout juste débarqués peinent à aligner deux mots sans trembler. Certains à cause de leur consommation excessive de la veille. C’est un rituel auquel peu d’éclopés échappent. D’autres à cause du manque. Ceux-là sont plus rares. D’après les statistiques, la plupart débarquent chargés comme des mules. Et d’après ce que je peux observer, les chiffres ne mentent pas. Devant mes yeux défile une triste réalité. »
 
Mon avis en bref :
Comment être retournée comme une crêpe en 66 pages ? Martin Demoulin l’a fait.
J’ai commencé le livre sans rien lire avant, ni résumé ni avis, vous le savez j’aime me « jeter » dans un livre sans trop savoir à l’avance vers quoi je me dirige pour garder la surprise, oh combien cette lecture m’a étonnée.
Étonnée dans le bon sens, car inattendu.
Tout d’abord chapeau à l’auteur de se mettre à nu comme il l’a fait, car il s’agit d’un récit autobiographique.
Oui, mais qui est cette Blanche, que lui veut-elle, pourquoi revient-elle toujours à la charge même devant les ultimatums posés ?
C’est là toute la beauté du livre et je pense que vraiment, il faut lire le roman sans trop en savoir, quand j’ai compris qui était Blanche je suis tombée des nues, à mon tour j’étais dupée comme Anna et la famille, les amis l’ont été.
Une mise à nu, un témoignage bouleversant sur une addiction.
Une écriture rythmée, un phrasé au tempo accéléré qui donne une lecture addictive.
Une écriture poétique pour mettre des mots sur la souffrance, sur cette descente aux enfers.
Et puis au bout, il y a l’espoir.
Un livre coup de poing à lire, inattendu, beau dans sa tristesse oui je sais c’est un non sens, mais je le ressens comme cela.
Lien de mon avis : Blanche de Martin Demoulin 
Et toi quel est le livre que tu as choisi ?
0