Qu’est-ce que le Throwback Thursday livresque ? 
Un rendez-vous que Bettie Rose Books a crée en 2016 pour permettre à chacun de partager une lecture ancienne ou plus récente au choix, mais toujours sur un thème très vaste. 
Rien à voir avec le TTT qui lui demande 10 livres et parle parfois au futur. 


Non le Throwback comme son nom l’indique, invite à se replonger dans nos plus jolis souvenirs livresques.
Toutes les semaines Bettie Rose Books propose un thème, cette semaine c’est : 

J’ai choisi un livre dont la couverture ne fait pas du tout penser à Noël et pourtant le jour de Noël est le fil conducteur du roman il s’agit de 

Kate Hannigan de Catherine Cookson publié chez Charleston 


Résumé : 

Le Dr Rodney Prince n’a jamais vu de jeune femme comme Kate Hannigan dans le quartier sale et pauvre où il prodigue ses soins. Sa beauté et son intelligence surpassent de loin celles de Stella, son épouse, si raide, si froide, si calculatrice, et elle exerce sur lui une attirance irrésistible.
Kate a toujours souffert à cause des hommes. Son père tout d’abord, un docker à la main lourde. Son compagnon aux belles paroles ensuite, qui la laissera mère célibataire à dix-huit ans, à la suite d’un accouchement éprouvant qui bouleversera la vie du Dr Prince.
Mais leur amour à peine naissant alimente une rumeur malsaine parmi les habitants du quartier. Car il défie toutes les règles de la bonne société édouardienne…
Le récit passionnant d’une histoire d’amour, en partie autobiographique, par l’un des plus grands talents du XXe siècle.

Mon avis en bref : 

L’histoire débute une veille de Noël, Kate est une fille mère sur le point de mettre au monde son bébé, c’est le docteur Rodney Prince qui est à son chevet lors de la naissance de la petite Annie.
Le docteur est marié à Stella, une jeune et belle femme qu’il aime de tout son cœur.
Kate, quant à elle, a succombé à un homme riche qu’elle n’a plus revu, désespéré elle est retournée dans le coron où vivent ses parents à Tyne Dock, une ville pauvre, ouvrière du nord de l’Angleterre.
Kate est détestée par son père Jim qui est un homme violent, un être de la pire espèce.

(…)

Ce que j’ai aussi aimé c’est le procédé qu’utilise l’auteure pour raconter son histoire, ce n’est pas commun, à quasi chaque chapitre c’est à la vieille de Noël que l’on retrouve nos protagonistes comme le premier, à la naissance d’Annie, la vieille de Noël.
Il n’y a pas vraiment de repères chronologiques, il peut se passer plusieurs années entre deux chapitres malgré tout, l’absence de repères chronologiques ne m’a pas perturbée et j’ai trouvé l’image de ces retrouvailles à la veille de Noël belle. Sans doute parce que j’aime cette période de fête ?
Ce que je retire de cette lecture ? Une exploration des conditions déplorables des ouvriers sur les docks au début du siècle, la toute-puissance de l’Église catholique ; lire les mœurs et les croyances des années 50, mœurs contemporaines de l’auteure
Et le personnage d’Annie, une étoile qui brille au milieu de cette grisaille des corons, au lieu de ces nuages de charbons et qui, grâce ou malgré elle, réunira ou pas Kate et Rodney.


Et vous quel livre avez-vous choisi ?

Bonne journée mon cher lecteur 
à plus tard 🙂
0