L’étrange cas de Juliette M., tome 1 
 de 
Megan Shepherd
439 pages
15.20€
Edition Milan, collection Macadam
Young Adult / Fantastique / thriller 
Fan de la collection Macadam de chez Milan quand ce livre
est sorti je n’ai pas hésité longtemps avant de l’acheter. La couverture et le
résumé m’intriguaient.
C’est Lily qui a choisi ce livre dans ma Pal pour notre
lecture commune suite à mon premier numéro « un thé au jardin ».
Me voilà donc lancée dans cette lecture sans vraiment savoir
à quoi m’attendre, la quatrième de couverture n’en dévoile pas beaucoup sur le contenu
et c’est tant mieux car je sors de cette lecture enthousiaste, je me suis
laissé emporter dans les aventures de Juliette et quelles aventures !!
Londres, 1895, Juliette Moreau travaille comme servante au « King’s
College », une université de médecine. Jeune fille de bonne famille elle a
tout perdu le jour ou le scandale à éclaté, son père a disparu après les
accusations dont il a fait l’objet, sa mère est décédée peu de temps après. Par
un malheureux concours de circonstances Juliette est obligée de fuir Londres, il
ne lui reste plus rien sauf l’espoir d’apprendre ce que son père est devenu et si
les rumeurs qui courent sur celui-ci sont fondées. Au hasard de ses recherches
alors qu’elle pense tomber sur son père c’est Montgomery qu’elle retrouve, un
de leurs anciens domestiques et ami d’enfance. Il lui révèle que son père est
vivant, il s’est réfugié sur « l’île aux chiens » perdue au large de
l’Australie. Juliette décide d’entreprendre le voyage vers cette Île
mystérieuse afin de connaître toute la vérité aussi lourde et difficile
soit-elle à entendre.
Juliette est une jeune fille forte et intelligente, même si
les gens qu’elles côtoyaient auparavant la traite plus bas que terre depuis le
déshonneur de son père elle fait face n’hésitant pas à se salir les mains mais
refusant toujours de franchir les limites qu’elle s’est fixée ; sur l’île,
fascinée par la médecine depuis son plus jeune âge, elle va se montrer curieuse
des expériences que mènent son père,  elle est à la fois admirative devant cet homme
mais aussi consciente que ce qu’il fait est mal . Les découvertes qu’elle va
faire sur cette île vont la changer pour toujours. Dans le même temps c’est une
jeune fille en proie aux désirs, aux envies comme beaucoup de demoiselles de
son âge. C’est un personnage complexe, attachant, qui reste mystérieux jusqu’à
la fin du roman.
Les autres protagonistes sont très bien travaillés. Nous
avons 2 héros : Montgomery et Edward, un naufragé que Juliette et Montgomery
vont recueillir sur leur bateau alors qu’ils font route vers leur destination,
ce sont 2 personnages que tout oppose sauf leur amour pour Juliette (Oui il y a
dans ce roman un triangle amoureux mais qui ne m’a absolument pas dérangée). Je
ne voudrais pas trop vous en dévoiler sur ces deux-là peur de trop spoiler. Ce
que je peux vous dire c’est que je me suis plus attachée à Montgomery, ses
convictions, son honneur m’ont impressionnée, Edward m’a moins passionné, non
pas qu’il n’a pas sa place dans le roman mais j’ai été plus sensible au charme
de Montgomery. Chacun d’eux jouera une place importante dans l’intrigue.
Le père de Juliette est un homme ignoble, on ne peut que le
haïr au fur et à mesure des révélations qui nous sont faites mais en même temps
il soulève énormément de questions et le rend du coup très intéressant.
Les autres personnages qui vivent sur cette île sont inquiétants
et intrigants mais aucun ne m’a laissée indifférente. Pour les personnages
comme pour l’intrigue nous allons de découverte en découverte, Megan Shepherd réussit
à maintenir le suspens et le mystère tout au long du roman.
L’auteure imprègne son roman d’une atmosphère glauque et pesante,
elle nous fait nous interroger tout au long de la lecture jusqu’à la fin surprenante.
Elle nous entraîne dans son récit avec une grande facilité, les révélations s’enchainent,
nous allons de rebondissement en rebondissement, on se prend de curiosité sur les
mystérieuses expériences d’Henri Moreau aussi sordides soient-elles à lire. Une
intrigue complète et bien ficelée, rien n’est laissé au hasard.  J’ai été totalement captivée, les pages se
tournaient sans que je m’en rende compte, le suspens ne m’a pas lâché.
Du côté de l’écriture, elle est simple mais rythmée grâce aux
chapitres courts, de plus l’auteure termine ses chapitres par de nouveaux questionnements
qui nous poussent à tourner les pages.
Écrit à la première personne du point de vue de Juliette on
s’attache encore plus à l’héroïne, nous rentrons complètement dans l’intrigue.
Les émotions, les révélations sont décrites avec beaucoup d’harmonie. Un récit addictif,
on est happé dans le livre.
Comme vous l’avez compris j’ai vraiment aimé ce roman, à la fois troublant et surprenant j’ai
envie de lire la suite de cette saga. 
Un livre qui se démarque par son originalité
et qui ne peut laisser indifférent.
Ma Lily tu as bien choisi notre lecture
A lire !!
Je vous invite à découvrir l’avis de Lily, différent du mien
mais c’est ça qui fait la richesse d’un livre, il fait débat et comme on dit « les
goûts et les couleurs ça ne discute pas
 ». Un avis est toujours personnel 😉
J’ai lu par la suite que c’était une réécriture d’un livre « 
L’île du docteur Moreau » de H.G. Wells, je n’ai pas lu ce dernier, je ne
peux donc pas établir de parallèle mais maintenant que je sais cela j’ai bien
envie de découvrir l’œuvre originale.

J’ai vu aussi qu’il existait deux adaptations cinématographiques du roman de Wells, peut-être que je les regarderai …à suivre 😉 
0