Le
cycle des âmes déchues, Tome 2 
 Le sacrifice des damnés

De

Stéphane Soutoul

Editions : Les éditions du Petit Caveau
Nous entamons ce second opus, dix mois plus tard, Paul de
Lacarme (frère de Gérald) a disparu depuis quelques temps fuyant son foyer et
la tristesse après les deuils qui avaient frappés les de Lacarme. Quand il
revient sur les terres familiales, au prieuré de Sainte Rosière en France il
retrouve une maison  dévastée et sa sœur
Léonore introuvable.
Paul devra tout mettre tout en œuvre afin de la  retrouver.
Le sort semble s’acharner sur la famille de Lacarme… .
Si dans le tome précédent le personnage central était Gérald
de Lacarme celui-ci est dédié à Eléonore, sa sœur adoptive en proie à de
douloureux tourments.
Dans ce deuxième opus le rythme change, très cadencée on
plonge avec Paul dans sa recherche effrénée pour trouver sa sœur bien aimée,
quête qui le mènera au cœur du danger, là où il ne l’attend pas forcément. La
perfidie peut prendre le plus doux des visages… .
L’ambiance sombre et angoissante succède à des atmosphères
plus feutrées, c’est sans nul doute un des points  forts de Stéphane Soutoul : rendre exactement
par l’écriture les atmosphères du récit, certaines scènes m’ont provoquées
frissons et peur d’autres m’ont affectées voire ébranlées. 
Il sait aussi choisir parfaitement le nombre de pages de ses
romans,  l’intrigue est concentrée sur
180 pages, on n’en a ni trop ni trop peu. (Quoique la lectrice
gourmande que je fais n’aurait rien eu contre une centaine de pages
supplémentaires, l’adage est bien connu, quand on aime on ne compte pas ;).)

Bien que l’action soit différente par rapport au tome un (ce second tome peut par ailleurs se lire indépendamment du premier,
les flashbacks disséminés dans le texte guide le lecteur)
, elle est
efficacement conçue, on est tenu en haleine dès la première page jusqu’à la
fin, l’auteur nous embarque dans son récit sans subterfuge, on va à
l’essentiel.
Si pour le premier tome je me sentais narratrice, ici je me
suis sentie spectatrice, une sensation différente mais tout autant agréable.
Les personnages bien que plus nombreux que dans le précédent
opus, qui se déroulait presque à huit-clos, sont tous bien construits autant
dans leurs fragilités que dans leurs cruautés. Nous avons Paul, personnage
torturé, on le sent en souffrance, on devine que ses expériences passées ont
laissé quelques cicatrices, Léonore qui, quant à elle, est une jeune femme au
caractère ambivalent, à la fois forte et tout en délicatesse. Le personnage de
Sélène m’a lui aussi convaincue ; l’auteur aborde grâce à elle entre autre
d’autres créatures fantastiques.  Nous
n’avons plus seulement affaire aux vampires, sorcière et démon les côtoient.
Dans ce tome la différence entre le bien et le mal n’est pas
évidente, la damnation n’est pas forcément là où on l’attend. Il nous
représente les hommes dans leurs aspects sombres, individus abjectes qu’ils
peuvent être quand ils s’acharnent sur quelqu’un.
Stéphane Soutoul à ce talent d’écriture où les mots sont
choisis méticuleusement, une écriture travaillée et recherchée, agréable et
romantique. Tout est bien défini, autant pour les sentiments que pour les
faits. Une plume qui me séduit toujours autant ! On ne sait pas rester insensible
face à une telle écriture.
L’exercice de chroniquer un récit que j’ai aimé à ce point a
été une manœuvre délicate, éviter de spoiler tout en essayant de vous rendre l’atmosphère
qu’il s’en dégage, vous raconter le pourquoi de mon engouement pour l’auteur et
son univers n’a pas été tâche facile.
Je suis maintenant une lectrice frustrée qui devra attendre
2013 pour pouvoir lire le troisième et dernier tome de «  Le cycle des
âmes déchues »
Fort heureusement Stéphane Soutoul a plusieurs projets en
cours dont un verra bientôt le jour, «  Troubles songes » est
actuellement en pré-commande, recueil de treize nouvelles, sa sortie est prévue
aux alentours du 10 mai 2012
Afin d’en savoir plus rendez-vous sur le blog de l’auteur http://stephanesoutoul.blogspot.com/
J’espère vous avoir donné envie de découvrir cet écrivain talentueux.
A bientôt 
Steph 
0