Keleana, tome 1 : l’assassineuse
de 
Sarah J. Mass

Editions De la Martinière Jeunesse
512 pages
16€
Fantasy / Young Adult
Sortie le 5 septembre 2013 
Au royaume d’Adarlan, seule la secte des Assassins ose encore s’opposer au pouvoir du roi.
Keleana, la plus célèbre assassineuse du pays, a été condamnée aux travaux forcés. Pour gagner sa liberté, elle doit combattre dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant quatre années.Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir. Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans la cité royale et la jeune fille, pour sauver sa peau, devra trouver des alliés à la cour même du roi. Et jouer de toutes les armes dont elle dispose. Son entraîneur, le capitaine Chaol, et le prince Dorian qui l’a prise sous son aile sont-ils dignes de confiance? en tout cas, ils ne sont pas insensibles à ses charmes…
Keleana Sardothien a été
condamnée aux travaux forcés dans les mines d’Endovier, trahie par un de ses
proches elle y purge sa peine depuis 1 année quand le prince Dorian Havilliard,
héritier du royaume d’Adarlan vient lui proposer un marché : devenir son champion.
Son père, le roi, organise un
tournoi dans lequel s’affronteront 23 candidats ; concurrents à la
réputation douteuse, des assassins, des voleurs et des guerriers choisis par
les membres de son conseil ; le vainqueur deviendra l’assassineur du Roi.
Si Keleana remporte le duel
final elle sera l’assassineuse royale et au bout de 4 années au service du souverain
elle sera libre, si elle échoue elle retournera au bagne.
Ce mot « liberté »
Keleana l’a entendu, c’est ce qui lui fait accepter le marché, elle sait qu’elle
n’a que peu de chances de survie si elle reste à Endovier par contre au château
elle pourrait s’évader et peut-être même remporter le tournoi.
Elle prend la route en
compagnie de Chaol, capitaine de la garde royale et du Prince Dorian vers Rithfold.
Personne ne sait que la célèbre assassineuse d’Adarlan participe au tournoi,
elle est « invitée » au château sous un nom d’emprunt. 
La jeune fille
s’entraînera durement pour rattraper cette année de mauvais traitements et de
privations afin d’être prête pour les épreuves, elle devra se faire aux
intrigues de la cour, lutter pour rester en vie et affronter des mystérieuses forces
occultes.
Keleana est Le personnage,
une héroïne comme je les aime, jeune fille de 18 ans  pas gâtée par la vie elle prend les problèmes
à bras le corps, celui qui arrivera à briser son mental n’est pas né, l’étiquette
à respecter à la cour elle n’en a que faire, prince ou pas elle dit ce qu’elle
pense,  même si elle est en proie à
quelques doutes concernant ses choix, (comment accepter de travailler pour l’homme
qui a causé tant de chagrins dans le royaume, arrivera-t-elle à assumer son
rôle ?) elle est aussi très fière , elle veut gagner le tournoi . 
 Indépendante, elle a un côté rebelle mais
aussi un autre plus fragile, au fil des pages on comprend que certaines
blessures de son passé ne sont pas cicatrisées même si elle les cache très bien
derrière ses moqueries, elle s’est forgé une carapace mais par moments cette
armure se fend laissant apparaître sa sensibilité. 
Elle a une grande soif de connaissances,
elle se réfugie souvent dans les livres et s’évade grâce au piano .A la fois
mature et réfléchie pour son âge elle n’en est pas moins une jeune fille de son
âge qui aime les belles robes, les sucreries , les bals et qui a le cœur qui s’affole
en présence des deux beaux garçons : Dorian et Chaol.
Ces  derniers sont des personnages intéressants,
même si j’ai un faible pour le capitaine de la garde, au départ très strict
avec Keleana au fur et à mesure de leur rencontre il se dévoilera mais toujours
en gardant en tête son devoir. 
Dorian est le prince que l’on rencontre
habituellement, beau, toutes les femmes de la cour craquent pour lui , celui-ci
m’a semblé un peu trop parfait même si j’ai de la sympathie pour lui .
 J’ai
détesté certains autres protagonistes, je ne vous en dirai pas plus sur eux car
je ne voudrais pas trop dévoiler les intrigues, ils jouent chacun un rôle plus
ou moins important ; certains sont sans surprise alors que d’autres sont
plus mystérieux comme la princesse Néhemia, elle sera un bon soutien pour
Keleana au milieu des machinations et complots de la cour.
L’écriture de Sarah J. Mass
est simple et fluide, dans ce premier tome elle pose avec brio les jalons de sa
saga, les descriptions ne sont pas ennuyantes ni trop nombreuses, les pages se
tournent rapidement nous entraînant au cœur de l’intrigue, nous suivons les
entraînements de Keleana tout en apprenant à connaître les personnages et le
royaume, les duels ne sont pas époustouflants mais les rebondissements qui ont lieu
pendant le tournoi amènent du suspense et soulèvent des questions.
La romance est présente avec
le triangle amoureux entre Keleana, Chaol et Dorian mais reste secondaire, elle
est savamment dosée amenant juste ce qu’il faut de sentiments. 
L’intrigue est
plus dense que ne le laisse présager la quatrième de couverture, elle prend
toute son amplitude dans le dernier quart du roman nous laissant entrevoir une
suite qui promet d’être haletante. Il en est de même pour « l’assassineuse »,
c’est un personnage beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît, elle n’a pas fini
de nous faire trembler, tous ses talents ne sont pas dévoilés.
Ce prochain tome je l’attends
avec beaucoup d’impatience, cet opus ne répond pas à toutes les questions, même
s’il y a quelques indices on ne sait pas avec certitude qui a trahit Keleana,
la magie , censée avoir disparu du royaume , est révélée mais on ne sait pas toute
la place qu’elle occupe encore,  je pense
que l’auteure nous réserve quelques surprises de ce côté-là, enfin il me tarde
de savoir comment notre héroïne va mener sa barque en travaillant pour un homme
qu’elle déteste, quelle sera sa première mission , vers qui son cœur va aller,
le beau Dorian ou le sage Chaol ?
Si le livre a des défauts ils
sont bien moindre par rapport à la richesse
de l’intrigue, des lieux et des
personnages, un roman fantasy qui m’a totalement emballée, vous l’aurez compris
c’est un coup de cœur. Je n’ai qu’une chose à vous dire lisez-le !

Keleana et le seigneur pirate : nouvelle
disponible gratuitement en autre ici    



Pour comprendre ce qu’est le
rôle d’assassineuse (et ce drôle de mot) je vous conseille de lire cette
nouvelle avant le livre.
Keleana, alors âgée de 16 ans,
est envoyée en mission avec Sam par leur chef et Mentor de l’héroïne, Arobyn Hamel
roi de la Guilde des assassins, pour réclamer un dédommagement à un pirate, le
capitaine Rolfe.
Plusieurs de leurs compagnons
d’armes ont été assassinés par des compatriotes du capitaine, elle aspire à les
venger mais sa mission va aller à l’encontre de sa morale, elle désobéira aux
ordres reçus. Cette décision lui coûtera cher.
Est-ce pour ça qu’elle a été
trahie et envoyée à Endovier on ne le sait pas encore.
Même si en aussi peu de pages l’auteure
ne peut pas tout dévoiler, elle donne suffisamment d’indice sur ce qu’était la
vie de Keleana avant son arrivée à Endovier, ce qu’est la Guilde des assassins
et le rôle qu’elle y jouait. Cette nouvelle est une bonne mise en bouche du
roman, l’auteure pose l’univers de Keleana et nous révèle l’ambigüité de son caractère.
Elle n’est pas vraiment
indispensable à la lecture du roman mais les quelques révélations qui y sont
faites sont intéressantes pour suivre l’évolution de l’héroïne et appréhender un
peu mieux le roman notamment quand Keleana parle de son passé.
Le trailer du livre en anglais 

.
0