Aucune histoire ne mérite qu’on meure pour elle…
Imaginez que vous puissiez vous glisser dans la peau de votre héroïne préférée… Katniss, par exemple ! Le rêve, non ? Du moins, jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que vous êtes incapable de tirer à l’arc ou de grimper aux arbres, et que vous n’avez pas le moindre instinct de survie. Mais pas de panique, vous pouvez toujours choisir de retourner à votre petite vie tranquille de fan, dans le monde réel. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de Violet, coincée dans son roman favori…

Dans ce roman, tu vas suivre Violette, fan de Rose, l’héroïne de son livre et film préféré « La danse des pendus ». Dans ce livre il y a Rose, mais aussi le bookboyfriend de Violette : Willow.
Violette ; ses amies, Alice et Katie, son frère Nate assistent tous les 4 à la Comic-Con de Londres réalisant des photos avec leur star préférée, Russel Jones, l’acteur incarnant Willow à l’écran, le héros dont elles sont si éprises, jusqu’à ce que l’échafaudage du décor s’effondre et qu’ils se retrouvent plongés dans l’univers qu’ils aiment tant.
Est-ce que ce monde dystopique qui les a fait rêver, fantasmer des heures durant correspond à ce qu’ils attendaient ?
C’est ce que Anna Day va te raconter. Violet se rend compte rapidement que le monde de son livre préféré n’est pas exactement comme elle l’a imaginé en le lisant et en le visionnant au cinéma. Alice et elle, toute fan qu’elles sont, sont quand même perdues.
Katie, qui elle, ne connaît pas « la danse des pendus » à encore plus de difficultés à s’adapter.
Toutes les 3 doivent d’abord retrouver Nate, ils ont malheureusement été séparés quand les impas ou imparfaits les ont pris pour des espions Ingas (humains génétiquement modifiés).
De nombreuses embuches vont se dresser sur leur chemin. Tout le monde n’a pas l’étoffe d’une héroïne même si on l’a imaginé des heures durant.
Incarner son héroïne n’est pas ce qu’il y a de plus facile. On ne devient pas intrépide du jour au lendemain.En atterrissant dans la fiction, ils en ont modifié la réalité.
Rose, l’héroïne de « La danse des pendus » est morte ; c’est désormais à Violet de réparer les torts.
Une lourde responsabilité sur les épaules d’une jeune fille perdue et qui n’a aucune confiance en elle.
Pour espérer rentrer chez eux, elle va devoir pourtant s’y résoudre, .7 jours qui changeront ou non son destin. Les dialogues et les rebondissements de « La danse des pendus » sont complètement modifiés depuis leur arrivée à tous les 4. Violette va devoir composer avec.Notre héroïne a l’impression de reconnaître les lieux, mais ils sont loin des décors du film et cette fois c’est elle qui détient le rôle principal.
La réalité n’est pas du tout ce qu’elle avait imaginé si souvent. Même Willow, le personnage sur lequel elle fantasmait, ce n’est pas lui qui lui met des papillons dans le ventre (et sur ce point, je suis totalement en accord avec elle.)
Violet va devoir se tenir au plus près du scénario original ; le moindre changement peut altérer sa mission et ils ne pourront jamais rentrer chez eux. Seulement quand le cœur s’en mêle et que les conversations dévient ce n’est plus aussi facile que ce qu’elle pensait.
Être dans son livre préféré et pouvoir réaliser tout ce qu’on a fantasmé est plus que tentant. Et si le rêve éveillé n’était pas aussi beau que celui imaginé ?

Tout le long de ta lecture, tu te demandes comment c’est possible. Tu émets des hypothèses. Est-ce que Violet rêve ? A-t-elle été vraiment blessée durant la Comic — Con ou tout est inventé ? Est-ce que c’est une fanfiction qu’elle ou Alice ont écrite ? De plus, tu es entraîné dans la fiction.
Une expérience de lecture assez inédite.
Une histoire dans une histoire. Deux réalités fantaisistes que tu apprends à connaître.
Petit bémol du côté des personnages. J’ai eu du mal avec Alice et Violette.
Alice est pleine de clichés. Aussi fan que Violette du roman, elle en écrit même des fanfiction.
Katie, elle est plus portée sur les auteurs classiques. C’est elle des trois copines que je préfère même si elle s’emporte très vite.
Nate est présent pour sa sœur alors qu’elle a préféré choisir ses amies plutôt que lui.
Il veille sur elle, on dirait que c’est lui l’aîné. Les rôles se sont inversés. Violette prend tellement de décisions insensées !
Ash, Saskia, Matthew, Baba et Thorn, les personnages de « La danse des pendus » sont plus charismatiques surtout Ash. Willow, je l’ai trouvé assez bête et assommant.

Un autre point qui m’a quelque peu dérangé est le nom des factions, je ne les ai pas trouvées originales : les ingas, les sympas et les impas
. Enfin, l’amitié, censée être très forte, entre Violet et Alice, est très superficielle et égoïste. Alice n’a pas de camp ; son camp à elle s’appelle Alice. Je ne suis pas parvenue à croire en leur amitié. Toutes les deux m’ont énervée. Elles n’ont pas la maturité seyant à leurs âges. Violette m’est apparue plus sympathique quand elle embrasse la cause des plus faibles et Alice est quelque peu remontée dans mon estime, mais sur la fin.
Les messages du roman concernent surtout l’apparence et tout ce que l’on imagine comme réel et parfait alors que cela ne l’est pas. Des messages importants à exprimer aux ados qui liront ce livre. Combien idolâtre ce qu’ils voient sur YouTube ou dans les jeux vidéos, dans les magazines, les films ou tous les autres médias ?

En bref

Si tu veux lire un roman original qui commence tout à fait normalement et qui s’enchaîne ensuite en dystopie, une dystopie mélange de Hunger Games et Divergente même si c’est très différent et en même temps pas innovant je te le conseille. Il n’a pas réussi à me convaincre totalement, mais il trouvera, j’en suis certaine, son lectorat.

J’ai apprécié les nombreuses références aux romans Young Adult que nous connaissons et d’autres références à des auteurs classiques ou moins connus.
Comme tu le vois, c’est le livre idéal pour tous les amoureux de fiction, fanfiction et dystopie.


❦ Fandom ❦ Roman de : Anna Day ❦ Traduction de Emmanuel Gros ❦ 496 pages Édition Pocket Jeunesse, en librairie le 18 octobre 


 

1