« Côté face »

De

Anne Denier

Livre en auto édition
La page de l’auteure :     http://coteface.e-monsite.com/
J’étais en retard et si ce n’avait pas été le cas jamais je
n’aurais pris ce tram et jamais je ne l’aurais rencontré. Lui. Celui qui allait
détruire ma vie en réveillant une mémoire qui sommeillait en moi et dont
j’ignorais l’existence. Un autre côté de moi-même. 

«
Te séduire, t’emmener, te torturer, te violer et t’assassiner. »

J’avais
une vie…

J’ai remarqué « côté
face » sur le forum Bit-lit.com, après avoir lu plusieurs avis notamment
ceux de Kamana et de Chani, j’ai eu envie de
le lire et de découvrir l’auteure et son univers.
Une jeune fille est en
retard pour le lycée à cause du chien de son frère qui lui a mangé ses
chaussures préférées : des converses. Elle prend donc un tram à une
heure inhabituelle, dans ce tram il y a un garçon qui ne la quitte pas des
yeux. Troublée par cette rencontre elle reprendra le même tram le lendemain.
Cette fois le jeune homme n’y est pas par contre le tram comme les autres
sont couverts de sa photo, au dos des photos un lieu, une heure. Ce soir-là nouvelle
nuit d’insomnie peuplée de cauchemars, au matin en se dépêchant pour ne pas être
à nouveau en retard elle trébuche dans les escaliers, elle se réveillera à l’hôpital
ayant tout oublié de sa vie mais des images qu’elle ne comprend pas
surgissent de sa mémoire. Résurgences du passé ou folie ?

L’héroïne est une
adolescente ordinaire, dotée d’humour mais aussi avec ce mauvais caractère
propre à cette période. Elle n’a pas de prénom durant la quasi-totalité du
roman. Écrit à la première personne du singulier, cette absence de prénom nous
permet de nous identifier à elle et titille notre curiosité, on ne sait que
très peu de choses la concernant.
Les deux personnages
masculins principaux sont pour l’un attachant, on a envie de le connaître
tandis que le second est malsain. Chacun dans leur caractère sont intrigants.
Les personnages secondaires,
amis de notre héroïne sont chacun d’eux affublés d’un surnom, surnoms qui
apporte légèreté et humour au roman.
Les trois protagonistes
sont extrêmement intéressants à suivre, les indices sont donnés petit à petit,
ils tombent au fur et à mesure de l’avancement de la lecture, on arrive à mieux
cerner leur personnalité.
Tantôt amicaux, tantôt
cruels on se laisse embraquer avec eux au plus profond de l’intrigue.
Anne Denier nous emmène
dans un univers sombre et inquiétant, nous sommes happés dans le récit grâce
notamment au découpage des chapitres. Nous passons tour à tour du présent au
passé.
Les descriptions sont
méticuleusement travaillées, elles donnent vie au roman, on sent le travail de
recherche de l’auteure, les détails sont nombreux mais pas ennuyeux. Anne
Denier a retranscrit à merveille les émotions et les ambiances. Sa plume se
fait tantôt drôle puis sarcastique, tantôt dérangeante puis légère, tantôt
froide puis émouvante. Les changements de tons sont adaptés aux chapitres, ceci
contribue à donner de la profondeur au roman. On sent là une fois encore le
travail qu’a fourni l’auteure, tout est cohérent on ne se perd pas.
Même si l’on change d’époque
et si tous les chapitres ne suivent pas dans l’ordre chronologique des faits, l’écrivain
a eu l’intelligence de nous laisser des repères, des dates, des lieux, des
notes en bas de page pour nous indiquer que ce chapitre fait référence à tel ou
tel fait.
Ces changements de temps
sont écrits de manière pertinente, les personnages évoluant dans le passé sont
nommés, cela les rend authentiques et accentue notre intérêt.
Je n’ai ressenti aucun
souci de compréhension.
« Côté face »
est un roman sombre, mystérieux, étonnant. C’est un travail d’investigations
que nous effectuons,  Anne Denier délivre
peu à peu les informations qui nous permettront d’assembler les pièces du
puzzle, elle nous entraîne avec au cœur de l’intrigue, les pages se tournent
sans que nous nous en rendions compte.
J’ai adoré me promener d’une
époque à une autre, l’effet de surprise est présent du début à la fin, on ne
sait jamais à quoi s’attendre dans le chapitre suivant, l’auteure maintient le
suspens avec brio et intelligence. Je suis sortie de cette lecture remuée, je n’ai
qu’une hâte commencer le second tome «  Noce de lune » qui m’attend
dans ma Pal. Sa sortie officielle est prévue pour le 2 mai, on pouvait
souscrire à ce tome jusqu’au 31 mars.
Une romance qui traverse
les époques, une histoire fantastique à l’ambiance malsaine, ce livre est vraiment
à découvrir, je suis certaine qu’il ne vous laissera pas indifférent, que vous aimiez
ou pas.
Je souhaite à Anne
Denier de trouver un éditeur, ce livre mérite sa place dans les rayons des
librairies.
C’est un roman
admirablement bien construit tant pour l’histoire que pour les choix qu’a fait
l’auteure, c’est un projet mûrement réfléchi que nous tenons entre nos mains.

0