Confrontée à l’infidélité de son mari, Kitty Fisher quitte Londres pour se réfugier dans le chalet de son arrière-grandpère, aux États-Unis. Là, sur les rives du lac Akanabee, elle découvre un magnifique bijou qui va lui permettre de révéler un secret de famille longtemps caché…
1914
La Russie est au bord de la rébellion, et la famille impériale, les Romanov, fait face à un futur tout aussi terrifiant qu’incertain. La grande-duchesse Tatiana est tombée amoureuse d’un officier de cavalerie, Dimitri, mais les événements vont mettre à mal leur relation naissante ainsi que leurs vies…
Des jours et des vies est un roman qui traverse les siècles, offrant à ses lecteurs une inoubliable histoire d’amour, de perte et de résilience, dans la lignée des romans de Kate Morton et Lucinda Riley.

Des jours et des vies :
C’est de combiner la fiction avec des faits historiques avérés pour faire un merveilleux roman envoûtant d’amour et de perte.
L’éternelle question du « et si ? » qui revient nous tarauder, le poids des regrets, un jour qui changera une vie entière, des vies. 
L’autrice te fait vraiment ressentir la dépression de Dimitri, la pauvreté de Berlin puis son essor, l’écart des mœurs de cet aristocrate russe avec les citoyens allemands, la famille Romanov aussi.
Cette question que tu te poses tout au long, mais qu’est-il advenu de Tatiana ?
 Kitty dans ce chalet perdu des Adirondack fait le point sur sa vie non seulement avec son mari, mais aussi sur ce qu’elle va faire de sa vie, elle refuse la confrontation préférant se jeter à corps perdu dans la rénovation de bâtiment et c’est ce qu’elle fera avec le chalet de son arrière-grand-père.
J’étais impatiente de retrouver au départ Dimitri et Tatiana, mais au fur et à mesure de l’avancée de ma lecture je me suis passionnée pour l’enquête que mène Kitty sur cet arrière-grand-père dont elle n’a jamais absolument entendu parler. Pourquoi ce mystère ? 
Elle a de nombreux point communs avec lui, journaliste comme lui, écrivain comme lui sauf que lui a été publié 
Au fil des planches arrachées, des clous enfoncés c’est sa vie qu’elle reconstruit, sa vie et l’énigme autour de Dimitri. 
J’ai aimé cette image de reconstruction de soi en parallèle avec la reconstruction du chalet. 
Les descriptions sont tellement réalistes que tu vois tous les lieux, les périodes, la montée de la rancœur du peuple envers les Romanov, l’armée rouge, les affres de la première et de la Seconde Guerre mondiale, la richesse des Romanov, la pauvreté de l’Europe au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la montée du communisme, tant et tant de périodes de l’histoire si triste, emblématique du monde d’aujourd’hui. 
Dimitri m’a profondément émue, c’est le personnage le plus réussi pour moi même si je n’ai pas adhéré avec sa jalousie, son amour profond pour Tatiana, pour Rosa, la douleur et le poids du passé sur ses épaules, le désespoir de tant de cruauté commise par ses compatriotes
L’auteure te montre aussi qu’un couple n’est pas fait que de bons moments, une belle histoire d’amour oui, mais aussi tous les moments douloureux, les obstacles à surmonter à deux si on veut pouvoir sauver son couple.
Un roman remarquablement écrit, tant sur le plan historique que fictionnel, tant sur les deux périodes et les histoires d’amour, la temporalité qui malgré les pays et les époques différentes reste fluide tout au long. Encore une très belle publication des éditions Charleston mettant en valeur deux héroïnes qui a priori n’ont rien à voir entre elles, une héroïne de nos jours, la famille Romanov et ce soldat bolchevique. Une histoire passionnante et riche autant sur le plan émotionnel, que sur le plan historique.Ce n’est pas un coup de cœur j’ai préféré par exemple l’ange de Marchmont Hall, mais une superbe lecture que je ne regrette pas d’avoir lue ni de posséder dans ma bibliothèque 
C’est une histoire couvrant les années 1914, y compris la révolution bolchevique en 1918 et ensuite les années suivantes jusqu’en 2016.
Une lecture inoubliable, avec des personnages forts, l’inclusion de l’idée est-ce que tous les Romanov ont été vraiment exécutés en 1918 en fait un livre complètement intrigant.


❦ Des jours et des vies ❦ Roman de : Paul Gill ❦ 448 pages Édition Charleston, en librairie le 9 Mai 2018 


 

2