Marjane, tome 1 : La crypte

de Marie Pavlenko
381 pages, 17.90 €
Edition Pocket Jeunesse, 5 mars 2015
Les ninns ont bâti l’immense Résidence, cachée au cœur de Paris. Qui sont ces ninns dont les hommes ne soupçonnent rien ? 
Pourquoi Marjane est-elle obligée de fuir ce refuge où elle a grandi ? 
Quels lourds secrets va-t-elle découvrir ?
Nous suivons dans ce premier tome de la nouvelle série de Marie Pavlenko Marjane, 17 ans, elle vit avec son peuple « les ninns » ou si vous préférez les vampires en plein Paris. 
Lors de l’anniversaire de son père, la vie protégée qu’elle menait à la Résidence va basculer.
Notre jeune héroïne va devoir fuir, elle qui n’est jamais sortie de la Résidence va découvrir un nouveau monde tant du côté des humains que des autres créatures qui peuplent Paris. 
L’auteure revisite le mythe du vampire et nous fait côtoyer un nombre important d’êtres surnaturels vivants dans la Ville lumière, côtoyant les humains. 
Nous découvrons en même temps que Marjane tout un tas de créatures tels que lithomorphes, génie des eaux, druides, sybars, etc. 
Chaque nouvelle créature rencontrée dans le roman est bien détaillée, l’auteure construit son premier tome en nous faisant découvrir tout un tas d’êtres, haut en couleurs.
Elle mélange à la fois la mythologie telle que nous la connaissons en en créant, mélangeant des nouvelles. L’auteure utile même des faits de l’histoire pour expliquer certaines informations, j’ai d’ailleurs souri quand l’auteure parle de la Belgique. (petite fierté nationale ^^)
L’action est présente du début à la fin du roman, Marjane doit s’enfuir très tôt dans le roman, devenue l’ennemi publique numéro 1 de son peuple, elle n’aura de cesse de se cacher. 
Elle y arrive grâce à Andras, le serviteur de son père, un homme qu’elle connaît depuis sa naissance, un humain qui connaît bien le monde surnaturel.   
Ce qui m’a le plus plu dans ce roman c’est que toute l’action se passe à Paris, Paris qui est pour moi une ville magnifique, que je ne connais finalement que très peu, mais l’auteure m’a baladée dans cette ville, elle décrit ses monuments et rues célèbres avec tellement de réalisme que j’ai crû y être moi aussi dans cette ville.
 J’ai totalement adoré cette spécificité du roman. Il doit d’ailleurs être bien agréable de lire ce roman au pied de Notre-Dame.
Vous êtes à la fois dans un Paris réel, mais qui est peuplé d’êtres mythologiques tous plus intéressants les uns que les autres
Certains je ne voudrais pas les rencontrer d’autres m’ont fait sourire.
J’ai bien sûr un gros faible pour les corkans, je regrette qu’ils n’existent pas, car c’est certain j’en adopterai un. (Vous pouvez en voir un sur la couverture). 
Même si les créatures rencontrées sont nombreuses, chacune avec leur spécificité, on ne s’y perd pas, Marie Pavlenko nous délivre les informations nécessaires sans nous surcharger de descriptions, il y a en a forcément, mais elles sont totalement intégrées dans le récit de plus elles sont très visuelles vous êtes complètement immergé dans l’intrigue et ses créatures. 
Un univers très riche avec des personnages que j’ai aussi grandement appréciés : Mats et Ashley, 2 ninns qui vivent encore à la Résidence, mais qui aident leur amie, grâce à eux on comprend mieux cet endroit qu’est la Résidence ;  Andras, bien sûr, personnage central du roman et qui est terriblement attachant avec son côté paternel et protecteur pour Marjane, Souras, Borvo, etc. 
Marie Pavlenko n’a rien laissé au hasard, un premier tome nous délivrant suffisamment de pistes pour appréhender ce nouvel univers, mais qui nous laisse aussi avec beaucoup de questions. 
J’ai apprécié ce premier tome, il me tarde de lire la suite, même si ce n’a pas été le coup de cœur Marie Pavlenko nous laisse présager un bon second tome où j’espère avoir réponse à mes questions. 
Un roman très bien construit, riche, où chaque révélation arrive au bon moment, une écriture fluide et visuelle qui vous immerge complètement dans l’intrigue et qui vous donne très envie d’aller à Paris 
Un bémol pour ma part, le mystère de la crypte, j’attendais totalement autre chose, une révélation grandiose, mystérieuse, j’avoue avoir été déçue par ce point sans doute parce que tout le reste de l’univers est surprenant ? 
0