Mon cher lecteur je te retrouve aujourd’hui avec une auteure très chère à mon cœur, j’ai lu chacun de ses livres parus en français, je l’ai connue avec sa saga des « Marked men » qui se déroulait dans un salon de tatouage.
Quand j’ai vu qu’un autre de ses romans allait être publié en français je me devais de le lire.
Jay prévient ses lecteurs en début du livre que l’univers sera très différent et les raisons pour lesquelles elle a voulu écrire.
Je me suis lancée dans ce roman sans rien en attendre de particulier, j’en ressors une nouvelle fois conquise.
Il me tarde de retrouver les frères Warner.
Leo (Leora) et Em (Emry’s) partent pour une semaine de vacances.
 Adieu collines et vie bruyante de San Francisco, bonjour le silence du Wyoming.
L’ouest sauvage, ses cowboys, ranchers, chevaux et plaines désertes.
Le moins que l’on puisse dire c’est que Leo, la citadine, n’est pas du tout enchantée et convaincue par cette excursion.
Em l’a emmenée là à force de persuasion, sa meilleure amie la voyait sombrer et repousser tout le monde y compris elle à cause d’une rupture.
Changer d’air, de paysage, un voyage en pleine nature loin de toute pollution auditive, visuelle ne pourra que lui faire du bien.
Arrivées au ranch, elles sont accueillies par Lane, Sutton et Cyrus. Lane, le souriant ; Sutton, le renfrogné et Cy… le direct.
En descendant du minibus qui les amenées là ; Leo va faire une réflexion, pleine de préjugés, pour elle ces 3 garçons ne sont pas des vrais cowboys et sûrement pas Cyrus.
Malheureusement pour elle les plaines du Wyoming n’étouffent pas les sons comme les buildings de San Francisco et cette réflexion va mettre sérieusement Cy très en boule.
Mauvais départ, à peine arrivées.
Pour Em, Leo va faire un effort, ravaler les mots qui sont prêts à sortir, la rousse au tempérament volcanique a trouvé son maître.
Cy n’est pas prêt à se laisser démonter par la petite citadine aussi jolie soit-elle.
Em et Leo doivent partir le lendemain pour 7 jours à cheval avec d’autres touristes, un changement de dernière minute fait que Cy va devoir remplacer Sutton pour la randonnée.
Dire qu’il est furieux est un euphémisme, mais en dirigeant qu’il est, il fera tout pour que le séjour promis dans la brochure remporte le succès auprès de la famille New-yorkaise, des deux hommes et de Em et Leo.
8 personnes en route pour l’inconnu.
Tu te doutes bien que si tu connais un peu Jay Crownover tu vas avoir affaire à des hommes sexy et blessés psychologiquement, c’est le cas. Les 3 frères sont à tomber, Cy… Cy, il faut que tu le découvres.
La randonnée tranquille va être bien plus mouvementée que prévu ; j’ai aimé cette intrigue qui vient se mêler à la romance alors qu’elle n’a rien à voir avec.
Ce n’est pas un coup de cœur, j’ai éprouvé quelques longueurs, peut-être parce que Leo est l’unique narratrice ? La famille new-yorkaise ne m’a pas convaincue, mais qu’importe, pour moi, ça l’a fait.
Tu me proposes une randonnée demain dans le ranch des frères Warner, je signe maintenant. Mon sac est prêt.
L’alchimie entre Cy et Leo est directe, la romance se met rapidement en place. Je valide ce choix dans ce cas, car Leo n’est là que pour 7 jours, pourquoi ils perdraient leur temps ? Quand on connaît en plus la psychologie, les meurtrissures des protagonistes tu ne peux qu’approuver ce qu’il se passe entre eux.
Leo, ne laisse personne entrer dans son cœur, à part Em, la seule autre personne à qui elle a fait confiance a brisé son cœur et n’a fait que renforcer ses défenses.
Son cœur est entouré de murailles de béton, de barreaux et de pièges. Trouver le chemin qui y mène n’est pas donné à n’importe quel humain.
Cy est pareil et pourtant à deux les ponts-levis s’abaissent, ne me dis pas que cela n’existe pas ; je suis bien placée pour savoir que l’amour se présente là où l’on y pense le moins.
Si j’aime autant Jay, c’est pour ses personnages.
Des humains, des êtres imparfaits, des gens qui ont souffert, que l’on a blessés, mais qui, même si l’étincelle est faible, sont capables du meilleur, de s’enflammer et briller à nouveau.
Leo aime avoir contrôle sur tout, elle déteste l’imprévisible, elle est têtue et déteste échouer. Sa rupture l’a détruite sur ce point aussi elle a été manipulée, c’est surtout à elle qu’elle en veut. Derrière ce comportement revêche se cache un bébé lionceau qui ne demande qu’ à être aimée.
Une blessure de son enfance a ancré en elle qu’elle ne le mérite pas, Cy va lui rendre toute cette confiance qu’elle n’avait jamais eue.
Cy oscille entre douceur et dureté, cet homme grand et fort, brut de décoffrage m’a mis des papillons dans le ventre. C’est un homme un vrai. Il est là bien présent pour out ceux qu’ils aiment. Il met de côté ses attentes au détriment de son bonheur pour Sutton, Brynn et Lane.
Même si son attitude est très changeante tu comprendras pourquoi j’ai succombé à ce brut. Intelligent, motivé, protecteur et beau à se damner.
Concernant l’écriture je t’en ai déjà parlé j’ai retrouvé ce que j’aime chez elle même si pour cette saga elle détaille plus les lieux, les personnages qui vont servir de base à la suite.
Ces descriptions du ranch, des chevaux et des décors ne m’ont pas du tout embêtée.
Elle pose les bases de sa saga tout en y mêlant rebondissement, intrigue, suspens et bien sûr passage hot et sexy.
Avec moi, ça l’a fait, vraiment ; je te l’ai dit pas de coup de cœur ni de 5* un bon gros 4*.
Mention spéciale pour Em, j’espère que le prochain tome va traiter de cette belle jeune femme.
Je laisse Leo et Cy à contrecœur ; je n’ai qu’une hâte les retrouver et voir comment l’auteure va faire évoluer sa nouvelle trilogie.
Santiags OK, Bandana OK, stetson OK, chemise à carreaux et jeans usé OK , c’est bon ; je suis prête à partir.
à bientôt mon cher lecteur
Promis, je te raconte mes aventures en rentrant. 😅
Wild men, saison 1 de Jay Crownover – traduction de Charlotte Connan de Vries – New adult, New romance, Wyoming, cowboy – 360 pages, 17€ – Édition Hugo, collection new romance, en librairie le 1 mars 2018
0