Les lectures s’enchaînent, mais ne se ressemblent pas et pourtant voilà encore un livre que j’ai complètement adoré.
Une romance doudou par excellence.
Connais-tu KA Tucker, mon cher lecteur ?
C’est l’auteure d’une trilogie que j’ai lue il y a quelques années et qui m’avait provoqué un tas d’émotion du coup j’étais à la fois super heureuse de la retrouver, mais aussi dans l’appréhension d’être déçue.
Même si je n’ai pas ressenti autant d’émotion que « Respire, Mentir et Saisir » qui pour le coup m’avaient fait verser beaucoup de larmes j’ai adoré cette lecture.
Je la termine avec un grand sourire ; mon seul regret malgré les 596 pages j’en voulais encore.
Preuve s’il en est, que je n’ai trouvé aucune longueur alors que la romance en elle même débute réellement que tardivement dans le livre.
Tu vas faire la connaissance de Catherine ou Cath (mais ne l’appelle surtout pas Cathy, conseil d’amie), serveuse au Diamonds, un dinner américain situé dans la petite ville de Balsam située à 1 h 30 de Philadelphie.
Cath est mère célibataire, elle élève seule sa fille Brenna, 5 ans.
Cath est une jeune femme qui malgré son jeune âge a déjà un lourd passé. Elle a eu une relation avec son professeur d’art, le fils d’une famille réputée de la ville ; quand elle a eu le malheur de retirer sa plainte au commissariat toute la ville s’est acharnée sur elle, la presse locale s’en est mêlée.
La pauvre fille n’a vraiment eu aucun moyen de se défendre.
Il n’y a que Lou, la propriétaire du Diamonds et Leroy son époux qui vont lui tendre la main.
5 ans après, elle en fait encore les frais.
Malgré tout, elle ne baisse pas les bras, déterminée à offrir une vie stable à sa fille.
Un soir en rentrant d’une soirée elle assiste à un grave accident de la route, au lieu de continuer son trajet elle s’arrête et essaie d’aider les passagers du véhicule. Elle agit avec beaucoup bravoure et encore plus quand elle se rend compte que la voiture prend feu.
Cath agit sans réfléchir, elle ne sait pas qui est dans la voiture, elle ne veut surtout pas dévoiler son nom, elle a bien été trop marquée par son passé. Oui, mais le passager qu’elle a sauvé, n’est autre que Brett Madden, star du hockey, fils d’une actrice célèbre de Hollywood.
En dépit de tout cela, elle ne veut absolument pas dévoiler son nom et faire les gorges chaudes de la presse, malgré tout, et parce que Brett et sa famille tiennent à la rencontrer afin de la remercier elle accepte de les rencontrer chez elle.
Entre Brett et Cath il y a directement une alchimie, ils s’entendent bien, ils ont tous les deux de l’humour.
Cath n’est pas prête à refaire confiance à un homme, fera-t-elle assez confiance à Brett ?
Je ne te spoile pas en te résumant, car c’est ce que tu peux lire en quatrième de couverture, l’histoire de Cath et l’accident de Brett sont bien plus dramatiques que cela.
KA Tucker va te décrire leur situation petit à petit.
Tu auras des flash-back de Catherine ado de 17 ans, tu liras la peur de ce grand homme qu’est Brett de ne plus pouvoir rejouer, tu suivras l’évolution de leur amitié.
Petit à petit, elle va te raconter leur vie, leur psychologie.
En plus de Brett et Cath tu vas faire la connaissance de Brenna, la fille de Cath. Ce petit bout de femme de 5 ans m’a fait rire à chacune de ses interventions, vive, intelligente posant sans cesse des questions et mettant souvent sa mère dans l’embarras sans le vouloir. Une enfant qui se rend compte que sa maman a toujours les yeux tristes même quand elle sourit…
Il y a aussi Lou, une patronne et une seconde mère pour Cath.
Elle ne laissera personne lui faire du mal et sait mener ses employés à la baguette.
Derrière cette femme au fort caractère se cache un cœur en or.
J’ai adoré ce personnage et son mari, j’ai adoré le message que fait passer l’auteure à travers eux Lou et Leroy ont une histoire bien à eux. 
Des protagonistes secondaires, mais qui ont beaucoup d’importance dans le récit et dans la vie de notre héroïne.
Tu feras aussi la connaissance des parents de Cath, de son frère Jack, de sa sœur Emma, de son meilleur ami et policier Keith, de sa meilleure amie et collègue un peu fofolle Misty. T
ous sont très bien décrits autant physiquement que psychologiquement, certains le sont moins comme les parents de Cath, les sœurs de Brett et Cath, de Meryl et Richard les parents de Brett, mais ils n’interviennent que peu dans le récit et tu auras suffisamment d’éléments pour pouvoir comprendre leur caractère à tous.
Tu vas me prendre moi aussi pour une folle, mais le Diamonds est un bâtiment qui tient un rôle important dans le roman. De nombreuses étapes de la vie de Cath et Brenna se déroulent là ou dans leur petit cottage.
J’ai aimé cette ambiance de dinner américain ou les poids lourds sont de passage où les habitués viennent prendre leur petit déjeuner ou souper en famille.
À travers le personnage de Cath KA Tucker, parle de la seconde chance et des erreurs de jeunesse. Que tout le monde a le droit au pardon, à l’erreur et qu’il faut avant tout savoir se pardonner à soi-même pour avancer dans sa vie adulte.
Cath a été brisée par l’histoire avec Scott, son prof, par la méchanceté et les mensonges des gens de petites bourgades où tout se sait et s’amplifie très vite.
Voilà pourquoi, elle a aussi peur que sa vie, mais surtout celle de Brenna qu’elle veut protéger avant tout, soit bousculée par Brett qui est forcément suivi par plein de journalistes et cette fois nationaux. Si pour lui c’est une routine pas forcément agréable, mais qu’il doit faire avec pour Cath c’est effrayant et terrifiant.
À force de toujours fuir les journalistes ou les hommes, ne passe-t’elle pas à côté du bonheur
C’est une femme incroyable ; j’ai adoré ce personnage.
Une jeune femme forte qui s’est construite seule.
Elle est partie de chez elle à 18 ans, est tombée enceinte quelques mois plus tard, mais n’a jamais renoncé ou baissé les bras.
Si elle ne roule pas sur l’or, elle refuse que qui que ce soit lui vienne en aide financièrement. Il faudra beaucoup de persuasion et de patience à Brett pour qu’elle accepte ne fusse qu’un bouquet de fleurs.
Une artiste dans l’âme ; une mère que tous on rêverait d’avoir. Elle a une conduite exemplaire avec sa fille, les moments mère-fille, leurs échanges et confidences sur l’oreiller vont te faire fondre.
L’amitié puis progressivement la romance entre nos deux personnages prend le temps de s’installer KA Tucker n’a pas écrit une simple romance où les personnages tombent directement dans les bras l’un de l’autre.
Il te faudra de la patience pour que tu puisses voir leur amour s’épanouir, mais, crois-moi cela en vaut la peine.
C’est beau, c’est déchirant de lire les craintes de Cath que tu n’as envie que d’une chose : la serrer fort dans tes bras
Elle a des blessures, mais Brett aussi.
Que va-t-il devenir s’il ne peut plus jamais patiner ?
Cath va, en plus d’être son ange gardien, être son pilier.
Elle sera là à chaque étape de la rééducation.
J’ai vraiment été passionné par leur histoire à tous les deux.
Beaucoup plus par Cath, même si Brett peut faire un bon BBF Cath est une héroïne comme je les aime.
Brisée, mais forte, déterminée à s’en sortir seule.
Tu l’as compris, je crois, que sans être un coup de cœur c’est un magnifique roman que je te conseille. Il m’a manqué juste un peu d’émotion pour que cela soit parfait
 
Une lueur d’espoir de KA Tucker – traduction de Lucie Marcusse – New adulte, romance, New romance – 596 pages, 17€ – Edition Hugo, collection New Romance, en librarie le 1 février
0