Je termine à l’instant ce roman, un road-trip divertissant et émouvant à certains moments.
Leila débarque un jour à Vicksburg, une petite ville au bord du Mississippi, elle vient faire réviser sa voiture.
Elle rencontre Hudson, un jeune homme qui aide son père au garage.
C’est la première rencontre de Leila au cours du voyage qu’elle a décidé de faire.
Elle veut aller en Alaska pour pouvoir observer les aurores boréales.
Elle vient de Louisiane, mais n’a pas établi de plan de route, elle voyage à bord de sa voiture route au gré de ses envies et surtout des personnes rencontrées au cours de ses pérégrinations.
Après Hudson elle rencontra Bree puis ce sera autour de Eliott puis Sonia pour terminer au campement en Alaska, à Fairbanks où elle rencontrera la petite Dee et ses parents Harriet et Brendan.
On ne sait rien de Leila, juste le but de son voyage. Tout au long du roman et de la rencontre des autres protagonistes, elle ne révélera jamais rien de personnel sur elle. Par contre c’est une jeune fille ultra positive et pleine d’empathie.
Chacune des personnes rencontrées elle va les aider, d’une façon ou d’une autre.
Elle va se mettre dans des situations rocambolesques et faire la connaissance d’autres personnages loufoques.
J’ai bien aimé ce roman jeunesse, l’auteur aborde des thèmes au travers de ses personnages comme le deuil, la maladie, les chagrins d’amour, etc. Parfois des moments tristes, mais grâce à ses protagonistes on rit aussi beaucoup.
Elle va vivre des situations complètement folles comme, dans le désordre : embrasser fougueusement un inconnu, traverser une frontière cachée dans le coffre de sa propre voiture, passer une nuit en prison, voler dans une station-service, atterrir aux urgences pour aider un jeune homme, etc.
Une belle lecture remplie de rire et d’émotions même si l’auteur donne quelques facilités au récit, certaines situations sont un peu tirées par les cheveux surtout leur conclusion, je lui pardonne, car au final c’est beau.
Le dernier chapitre apporte les réponses que je me suis posée tout au long de ma lecture, je me doutais que Leila cachait un secret, mais pas ça et puis cette jeune fille, tourne toujours tout tellement à la dérision que je n’aurais pas pu m’en douter.
La dernière page du livre apporte la conclusion que j’attendais même si l’on s’en doute. Le titre prend tout son sens quand on a fini de lire le roman.
En bref à lire si vous cherchez une lecture détente, que vous aimez les road-trip, l’humour, les émotions. Ne vous attendez pas a des descriptions de paysages il y en a très peu, l’histoire est concentrée sur Leila et ses rencontres.
Partir, laisser, se trouver de Adi Alsaid – Édition Le Livre de Poche Jeunesse – Jeunesse – 448 pages, 6,90€ – Sorti le 28 juin 217
0