Est-ce que tout le monde mérite une seconde chance ?
Peut-on nous libérer du joug des torts que nous avons commis ou sommes-nous destinés à payer pour toujours ?
Est-ce que l’espoir auquel tout le monde devrait avoir le droit existe, ou devrions-nous simplement accepter que l’espoir soit un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre ?
Ce ne sont que quelques-unes des questions que Michael Farris Smith adresse dans son brillant nouveau roman.
Russell Gaines vient de sortir de prison après 11 ans.
Il a passé ce temps à réfléchir à beaucoup de choses, l’erreur qu’il a commise qui l’a mis en prison, ceux qui continueront à lui faire du mal même après sa libération, et à la femme qu’il aimait.
Il est prêt à recommencer sa vie, même s’il sait que ce ne sera pas facile. Mais il ne se passera pas beaucoup de temps avant que ceux qui cherchent à se venger de Russel le retrouvent, ils veulent se venger, ils sont prêts à faire des ravages sur le reste de sa vie, même s’il a purgé sa peine.
Pendant ce temps, une jeune femme nommée Maben se promène sur le bord de l’autoroute avec sa petite fille, portant toutes ses possessions dans un sac-poubelle. Elle fuit, mais quoi ? Qui ?
Toute sa vie, semble-t-il, elle s’est enfuie de quelque chose, elle ne veut pas que sa fille connaisse la même chose et paie les erreurs de sa mère.
Elles trouvent refuge dans un motel, n’ayant rien à manger elle décide de sortir de la chambre, mais il lui arrive quelque chose que je ne peux vous révéler, je peux juste vous dire qu’elle elle agit instinctivement, ce qui ne va que lui causer que plus de torts même si elle n’aurait rien pu faire pour l’éviter
Elles doivent fuir à nouveau, mais, peu importe où elles vont, peu importe la façon dont elles essaient de s’établir, l’erreur qu’elle a faite la suit et menace à chaque instant de faire voler en éclat leur fragile équilibre.
Un jour, Russell et Maben se rencontrent. Ni l’un ni l’autre ne veut parler de l’autre, mais Russell a l’impression qu’il est de sa responsabilité de protéger Maben et sa fille, même s’il croit cacher quelque chose de majeur. Quand il découvre ce qu’elle a fait, il sait qu’il est déjà trop tard pour s’en laver les mains, il doit décider s’il faut se sauver ou accepter ce qui finira par arriver.
Dans le même temps, Maben se trouve involontairement impliquée dans les problèmes de Russell.
C’est vraiment un très bon roman noir.
Je n’avais jamais lu un livre de l’auteur mais j’ai été captivée presque instantanément par sa prose, par ses personnages et par le monde sombre où ses personnages évoluaient.
Vous vous trouvez totalement immergé dans cette histoire de deux personnes sur lesquelles la vie s’est vraiment acharnée.
 Il a vraiment dépeint des personnages forts, une tension qui se multiplie à mesure que vous sentez la locomotive de leurs ennuis qui se dirigent vers eux.
 J’ai aimé chaque chapitre. J’ai adoré Russell et Maben.
Un fantastique roman noir américain qui raconte la vie des laissés pour compte
Nulle part sur la terre de Michael Farris Smith – roman noir – Édition Sonatine – 450 pages, 21€ – En librairie le 24 août 201
0