J’avais repéré ces livres en librairie, des livres aux couvertures sombres et dont la 4e de couverture ne dévoile rien, je me suis donc laisser le plaisir de la découverte dans chercher d’informations sur le net.
Dans ce tome 1, nous faisons la connaissance de Senna, sa mère est décédée et depuis elle a beaucoup changé.
Autant niveau comportement que de fréquentations, elle qui était bonne élève cumule les renvois. Lors d’une énième altercation avec son père il ne lui laisse pas le choix, dès le lendemain elle partira dans un pensionnat en Alaska.
Senna est pleine de colère et a des réactions incontrôlables, assez violentes, réaction que l’on pourrait mettre sur le compte du deuil, mais non cela va beaucoup plus loin, l’auteure, Ericka Duflo vous emmène dans un univers Young Adult fantastique.
L’arrivée au pensionnat ne se fait pas dans la facilité pour Senna, même si elle est bien accueillie par la directrice et sa compagne de chambre, Jessie, par contre Reva la peste de l’école l’a déjà dans le collimateur et pire c’est ce garçon, Ian, même s’il est attirant il semble dangereux et dévisage Senna.
De plus, elle a une blessure sur ses omoplates qui la font souffrir et qu’elle n’ose pas montrer tellement c’est laid.
Ericka Duflo laisse planer le doute sur les changements qui s’opèrent en Senna, le suspens est constant, du coup on tourne les pages très vite, on se rend bien compte qu’il se passe des choses anormales, mais quoi l’auteure ne le dit pas clairement.
J’ai pensé à des vampires, mais non cela va bien plus loin que ça.
L’auteure exploite une mythologie rarement présente du moins dans tous les livres que j’ai lus jusqu’à présent et de plus elle mêle la mythologie grecque ce que j’ai adoré, elle joue entre les mythologies existantes que l’on peut trouver dans les manuels d’histoire ou de conte et légendes en rajoutant sa touche de fantastique, touche de fantastique qu’elle amène au moment et dont les explications sont toutes crédibles.
Les personnages sont bien travaillés, on ne pose des questions sur chacun d’eux, que cela soit l’héroïne principale Senna, mais aussi sa tante qui vient lui rendre de temps en temps visite, Ian qui est tour à tour méchant puis doux.
Ericka Duflo a vraiment créé un univers unique avec des êtres fantastiques que je ne n’avais, pour la plupart, jamais rencontrés, un renouvellement du genre qui est très agréable.
L’écriture est fluide, certains mots peuvent paraître étrange, mais l’auteure étant canadienne cela s’explique et reste tout à fait compréhensible.
Je vous recommande vivement cette saga, un suspens ménagé, des personnages attachants, de l’action et des rebondissements inattendus.
De l’humour, du mystère, de l’amitié, des moments tristes et d’autres joyeux tout en exploitant les sentiments propres à l’adolescence (jalousie, amitié, etc.)
Je ne vous dirai pas qui est quoi, mais sachez que vous rencontrerez des Driomas, des gardiens blancs, des incubes, des harpies et quantité d’autres êtres fantastiques, bons comme mauvais.
Vous ne saurez rien avant la moitié du livre et encore certains sujets ne sont qu’effleurés l’auteure ménageant encore son suspens pour la suite.
Le premier tome se termine sur un vrai cliff-hanger et pour avoir lu les 3 je peux vous dire que c’est la marque de fabrique de l’auteure, elle a un petit côté « sadique » qui fait qu’on a envie que d’une chose se jeter sur le prochain tome pour enfin savoir.
On pourrait reprocher certaines réactions de Senna mais n’oublions pas qu’elle a 16 ans et que ses comportements, la maturité correspond a l’âge des protagonistes.
C’est vraiment une belle découverte pour moi, c’est dommage que cette saga ne soit pas plus connue que cela.
 
chronique du tome 2 prévue pour la semaine prochaine 🙂
Métamorphoses, tome 1 : Exorde de Ericka Duflo – Édition Kennes – 384 pages, 17€ – Young Adult Fantastique – Sorti le 4 mai 2016
0