Autant vous le dire tout de suite sans avoir été un coup de cœur je veux lire la suite là, maintenant, mais il faudra attendre le mois de novembre 🙁

Dans ce livre nous suivons Isis Blake, elle vient d’emménager avec sa mère dans une nouvelle ville, qui dit nouvelle ville, dit nouveau lycée, mais pour Isis c’est aussi un nouveau départ.
Isis a un humour décapent, elle est sarcastique, jure comme un charretier, n’a peur de personne et sûrement pas de Jack Hunter.
Leur rencontre est fracassante c’est le cas de le dire, car elle lui met un coup de poing en plein visage. Jack le mec le plus adulé par les filles et dont tous les garçons ont peur.
Jack au regard d’acier.
Entre ces deux-là commence une guerre sans merci, pas de cadeaux, tous les coups sont permis. Ce sont 2 aimants, ils se repoussent et pourtant se ressemblent tellement.

Isis n’a pas toujours été cette fille sûre d’elle, n’ayant pas froid aux yeux c’est une carapace qu’elle s’est forgée, une solide carapace voilà 3 ans, neuf semaines, 5 jours qu’elle n’a plus approche un garçon, plus jamais elle ne tombera amoureuse.
Jack quand a lui a aussi un gros secret qui le lie à Avery la peste du lycée et à Wren, le président du . Lycée, son ancien meilleur ami. Que s’est-il passé pour que ces 3-là s’évitent.
Qu’a donc pu faire Jack pour qu’Avery en ait tellement peur.
Et il y a aussi la mystérieuse Sophia, elle ne fréquente pas le lycée, mais laisse planer une « menace » sur ces trois jeunes.
Je ne peux pas vous dire plus même si j’en ai très envie.
Un roman Young adult que j’ai dévoré même si certains clichés notamment avec les filles qui se comportent comme des dindes m’ont énervé et fait lever les yeux au ciel.
Isis, je l’adore, j’ai éclaté de rire ce qui m’arrive rarement en lisant.
Jack aussi même si au début j’avais vraiment du mal à le cerner.
Kayla est remontée dans mon estime quand elle tiendra tête enfin pour se montrer la véritable amie d’Isis qu’elle est.
L’auteure aborde tout un tas de thèmes importants à ces âges-là et même pour nous adultes : le harcèlement scolaire, la manipulation mentale, le chantage, les femmes battues et les syndromes post-traumatiques qui en découlent, la mort, la maladie, les tentatives de suicide.
L’horreur que peut être le lycée avec les gens populaires et la plèbe (je dis ça, car j’étais plutôt dans la plèbe)
Des faits qui pourraient être traité à la légère, mais l’auteure donne le ton juste, écrit avec sobriété tout en mettant des touches d’humour quand ça devient trop dur.
J’aurais aimé avoir des livres comme celui-ci étant ado, j’aurais pu relativiser sur certaines choses que je pensais insurmontables et d’autres qui me poursuivent encore maintenant.
L’héroïne est parfaite, j’adore les filles badass.
Quelques répétitions m’ont quelque peu gênée (« fais-je » reviens je ne sais pas combien de fois), mais j’ai vraiment aimé cette lecture.

La fin est juste impossible ça se termine sur un cliffhanger pas possible, je veux le tome 2 (c’est une trilogie) j’ai hâte de retrouver Isis, Jack, Kayla, en savoir enfin plus sur Sophia, Wren. 


Je te hais…passionément de Sara Wold – Édition Pocket Jeunesse, collection Territoire – 352 pages, 16,90€ – jeunesse/young adult – Sorti le 18 mai 2017


La tome 2 Je te hais…à la folie est prévu pour le 23 novembre 2017


0