Au 22e siècle, le château de Versailles a été racheté par une multinationale et il est désormais habité par une Cour vivant dans la frivolité et le luxe; comme au 18e siècle. À un détail près : des robots s’assurent que tout le monde obéit aux règles imposées par le « roi ». Malgré le confort et l’extravagance de la Cour, la jeune Danica rêve de fuir cette prison dorée et cette vie. D’autant qu’à ses 18 ans, dans 6 mois, elle devra se marier avec l’effrayant souverain de Versailles, qu’elle le veuille ou non. Sa porte de sortie ? Trouver assez d’argent pour franchir les grilles de Versailles et rejoindre le monde réel. Elle commence alors à vendre clandestinement du « Glitter », cette drogue tellement puissante qu’une simple pincée provoque une totale addiction. Mais à la Cour, les secrets sont, comme autrefois, impossibles à garder bien longtemps…
Elle est prête à tout pour échapper à son destin doré.

Mon cher lecteur, quand j’ai reçu le fichier presse pour ce titre direct le pitch m’a emballée, j’adore Versailles, dès qu’un livre se passe dans ce lieu mythique je me jette dessus, en plus ici ça paraissait être plus ou moins une « dystopie » (science fiction – historique le classement est dur, c’est un Young Adult c’est certain ^^), le personnage central, Dani, me titillait rien qu’à lire la quatrième de couverture puis cette couverture, tu es d’accord avec moi, n’est-elle pas magnifique ?

Et mon ressenti dans tout ça, he bien je suis perplexe, autant j’ai apprécié l’intrigue et notre héroïne, autant je n’ai pas aimé la construction du roman. Il y a vraiment de bonnes idées, mais soit pas assez exploitée ou expliquée et par moment les explications données pour nous présenter ce monde ne m’ont pas paru plausible. Tu le lis, j’ai aimé sans aimer, je lui laisse une chance pour la suite, un premier tome ce n’est pas toujours évident d’adhérer immédiatement à l’univers de l’auteur, on verra le tome 2.

Glitter, pour te résumer en gros est un cocktail étonnant d’éléments historiques et futuristes, où tu trouveras la drogue qui circulent grâce à un marché noir, tu verras des robots serviteurs mentionnés dans la même phrase que les corsets et les jupons, certains d’entre eux se chargent même de l’habillage de ces dames et demoiselle, tous ainsi que l’entièreté du château est piloté par une intelligence artificielle nommée M.A.R.I.E., à tous ces éléments futuristes tu plantes un décor baroque, des robes dignes de Marie Antioinette, un PDG qui se compare au roi Louis XIV, le tout mélangé te donne Glitter. Étrange non ?

Tout cela mis en toile de fond du Versailles, où les intérieurs ont retrouvé leur splendeur de cour et de la pompe royale du 18e siècle. À l’extérieur du palais la vie se déroule comme aujourd’hui, à l’intérieur des murs du château ses habitants vivent très différemment, ils s’habillent, agissent, parlent et même mangent comme s’ils étaient encore au 17e.

Par le passé de notre monde, une famine mondiale a balayé les ressources de la planète, la seule façon qu’ont eue les gens de survivre c’est grâce à un nouveau type de semences développées et vendues par Sonoma Inc. La société est devenue, avec ce commerce, immensément riche tandis que la France s’est grandement endettée et pour remettre le pays d’aplomb a commencé à vendre ses lieux historiques. Sonoma a sauté sur l’occasion d’acheter Versailles sous le couvert d’une société fictive. Après avoir détourné la France de l’un de ses sites patrimoniaux les plus appréciés, ils ont décidé de le renommer Sonoma-Versailles et le palais est devenu son propre petit royaume.

Le PDG de Sonoma étant passionné par Louis XIV, il a décidé que luiras famille et tous les employés et dirigeant de Sonoma irait s’y établir et vivrait dorénavant dans le luxe et la décadence du 17, mais avec la modernité du 22e. Voilà que 300 ans que Sonoma s’est emparé de Versailles le dernier PDG-roi est décédé c’est son fils qui le dirige maintenant. Pour le grand malheur de Dani, sa mère a intrigué avec le roi pour qu’elle devienne sa fiancée et la future reine. Dani ne le veut pas de ce trône, elle va tout faire pour quitter clandestinement Versailles. Justin l’actuel PDG est un despote, violent, dangereux, il a des réactions inattendues, un monstre mégalomane, meurtrier dans le corps d’un beau jeune homme de 20 ans, bien décidé à avoir sa fiancée, Danica ou Dani à l’œil, elle doit se livrer aux prestations telles que le bal, se laisser regarder dormir par les touristes, Sonoma organise des visites ayant pour thème le lever de la reine, c’est totalement absurde et pourtant c’est une lecture que tu as envie de continuer même si je te l’avoue je n’ai pas trouvé les explications de la fortune actuelle de Sonoma plausible, ni même pourquoi ils vivent si enfermes dans les murs de Versailles. Ok Danica n’a connu que cela, mais c’est étrange à lire et à comprendre.

Dani, notre héroïne, pour échapper à ce mariage qui aura lieu dans quelques mois quand elle aura fêté ses 18 ans, elle cherche un chef de crime à Paris pour l’aider à sortir de Sonoma-Versailles. Le problème c’est que ses honoraires sont énormes, la monnaie de Sonoma ne vaut rien en dehors de Versailles, comment réunir une telle somme en si peu de temps ? Elle conclut un accord avec ce criminel : vendre de la Glitter à Versailles, comment je te le laisse lire le roman pour le savoir. Le Glitter est une drogue puissante et très addictive, qui fait des ravages à Paris, pas à Versailles où toute drogue est interdite.

Voilà l’intrigue principale de ce premier opus, Danica qui cherche un moyen de fuir son destin et qui va emprunter un chemin que je ne valide pas pour pouvoir s’en sortir.

Je n’ai pas aimé cette histoire de vente de drogue pour gagner de l’argent, elle sait que c’est dangereux, elle sait que des gens qu’elle connait, des amis vont en souffrir et parfois très gravement, mais malgré tout elle continue. Ce qui m’a vraiment ennuyé c’est que le moyen qu’elle va employer pour gagner de l’argent avec le Glitter est caché, les gens se droguent sans le savoir. Je ne peux hélas pas te dire comment, mais je n’ai pas aimé cette facette de l’histoire. Je peux comprendre que d’avoir son futur lié à Justin est horrible à imaginer de là a franchir les fosses qu’elle emprunte je suis pas d’accord. C’est une héroïne qui est à la fois forte, mais aussi très faible, je n’ai pas apprécié totalement ce personnage, je ne l’ai pas détesté, mais je l’ai trouvé incohérent avec son caractère et inconscient. On peut expliquer évidemment tout ceci à cause de son jeune âge, mais justement au début du roman elle m’avait paru plus mature. Comment peut-on totalement s’en laver les mains tout en sachant que c’est mal que cela va mettre en périls des vies et continuer malgré tout ? Ses justifications n’en sont pas pour moi même si elle a des remords et culpabilise beaucoup.

En plus de l’intrigue tu as une romance, Saber est le second personnage principal, je l’ai vraiment beaucoup beaucoup apprécié même si au début de ma lecture je l’ai pris pour un rustre. Sa psychologue et sa vie sont compliquées. Un personnage aux multiples facettes.

Lord Aaron et Molli sont aussi des personnages que j’ai aimés, tous les deux très différents, mais loyaux envers Dani et surtout un précieux soutien dans ce nid de vipères qu’est a la cour. Dani est jalousée pour son statut de future reine, complots, intrigues et coups bats sont monnaie courante. Tu rencontreras aussi Reginald, mais je ne te dis trop rien sur lui ainsi que le professeur de danse de Danica, un autre de ses alliés qui vit, lui, en dehors des murs de Sonoma.

Pour en revenir à la romance je ne l’ai hélas pas non plus trouvé crédible, ou alors pas développée suffisamment longtemps dans le roman pour que l’on y croie totalement, comme pour le reste je suis mitigée, j’ai aimé certains passages concernant les amoureux, je n’ai pas compris d’autres réactions, mais j’ai eu aussi peur pour eux. Cela été comme cela tout ma lecture, chaud et froid, des moments super qui laissaient la place à des longueurs ou des situations abracadabrantes.

Je peux donc te dire pour conclure que les idées de départ étaient bonnes, mais que je n’ai pas complètement adhéré, les explications m’ont paru faibles et alambiquées pour expliquer ce 22e siècle, mais malgré tout la fluidité et le suspens maintenu autour de Danica, pourra-t-elle s’échapper ou non, m’ont beaucoup plu. Une lecture en demi-teinte, de bons éléments comme de moins bons. Je lui laisse une chance pour la suite, je te donne donc rendez-vous quand il sera traduit en VF 😀


Roman de: Aprilynne Pike   Éditeur : Dreamland,en librairie le 18 avril 2018 ❦ Pages : 368 pages


0