Stella 17 ans s’apprête à passer un été à s’amuser avant la dernière année de lycée oui, mais, depuis 11 ans une vieille histoire la tourmente ainsi que tous les habitants de la ville de Savage.
Alors qu’elles avaient 6 ans, Jeanie et Stella partent ramasser des fraises dans le bois au fond du jardin des parents de Jeanie. Stella reviendra seule, Jeanie a disparu, Stella ne se souvient de rien depuis.
« N’oubliez pas, lorsque vous êtes tentés de me juger, que je suis issue d’un effrayant mystère. Des gens qui ne connaissaient même pas Jeanie ne cessent d’en parler. Moi j’y étais. J’ai beau ne rien me rappeler c’est un poids d’elle celle qui a survécu. Un poids qui ne cesse de m’écraser, comme si je portais le cadavre de Jeanie sur le dos, et qu’elle me dirigeait de ses doigts poisseux, emmêlés dans mes cheveux. Je veux lui échapper, et je lui en veux »
« Je n’ai aucun souvenir de ce jour ni de ceux qui l’ont précédé. C’est comme si cet après-midi-là, quelqu’un avait effacé ma mémoire, ne me laissant que mon nom et le visage de mes parents. »
Très vite, vous êtes plongés dans le mystère entourant la disparition ou le meurtre de Jeanie.
Au début, l’auteure vous décrit les amies qui côtoient Stella (Zoe, Cole, Michaela), leurs projets pour les vacances, les fêtes qu’ils prévoient et notamment la fête des os, une soirée qui célèbre la disparition de Jeanie.
Une célébration qui a lieu la nuit, à proximité d’un cimetière.
On plonge de plus en plus dans le glauque quand un corps est retrouvé dans ce cimetière ce même soir de plus par Stella.
Coïncidence ou pas ? Les affaires sont-elles liées ?
Stella raconte-t-elle vraiment la vérité en disant qu’elle ne se souvient de rien ? Sam un ami d’enfance un peu trop proche d’elle ne s’intéresse y-il pas de trop à elle ?
Zoé sa meilleure amie exigeante, égocentrique qui se met en colère pour un simple non n’a-t-elle pas voulu garder Stella pour elle seule ?
Alexandra Sirowy vous maintient dans le suspens, dans une ambiance sombre et angoissante du début à la fin.
J’ai douté de tous les protagonistes du roman.
Des 6 amis qui composaient cette bande d’enfants 11 ans plus tôt il y a : Daniel le frère de Jeanie qui ne s’est jamais remis de la disparition de sa sœur qu’il aimait tant, Caleb le frère aîné de Zoé, qui considère Stella enfant unique comme sa sœur, Zoé, Stella, Sam et Jeanie.
Le groupe a explosé après la disparition de l’enfant.
Zoé et Stella font partie des filles populaires, Sam des « loosers », Daniel est parti vivre ailleurs, Caleb est à l’université.
C’est peut-être ce côté filles populaires et belles, leurs amourettes qui pourraient parfois agacer, mais Stella et ses copines sont des êtres humains, avec leurs qualités et leurs défauts, elles ont 17 ans ce ne sont pas des adultes, les hormones sont en ébullition, de mon côté cela ne m’a pas dérangé même si j’ai pu être agacée par certaines de leurs réactions me faisant lever les yeux au ciel. Stella et surtout Zoé sont vraiment pestes à certains passages.
Alexandra Sirowy joue avec nos peurs les plus élémentaires, celles qui remontent à l’enfance, mais aussi avec les instincts, la crainte à l’image de cette vieille dame que notre héroïne va rencontrer, un personnage à la limite de la sorcière de Hans et Gretel, celle-ci lui parle d’une légende : un monstre enlèverait les petites filles rousses. Cette femme vit reculée au fin fond d’une clairière. Pourquoi vit-elle à l’écart de la population de Savage ?
Il y a encore ce folklore nordique qui remonterait à des siècles plus tôt et que Sam cherche à comprendre. Est-il basé sur des faits réels ou non ?
L’auteure nous livre un tas de pistes nous plongeant de plus en plus dans l’incertitude.
Peu à peu, Stella se souvient de ce fameux jour, des réminiscences qui font que l’on se pose de plus en plus de questions non seulement sur elle, mais sur toute la ville.
Elle répétait sans cesse cette phrase ce jour-là : « À trop parler de monstres, ils finissent par prendre vie ». 255 fois, Stella l’a chuchotée encore terrorisée.
La bourgade de Savage vit entourée de superstitions, gri-gri, cierge, buis, fer à cheval parsèment les jardins des habitants. C’est une véritable hystérie qui s’empare de la ville comme 11 ans plus tôt.
Alexandra Sirowy vous entraîne dans ce mystère petit à petit, on veut savoir ce qui est arrivé ce jour-là et la nuit de la commémoration.
On veut comprendre les éléments et les circonstances, on s’accroche aux souvenirs de Stella, aux recherches qu’elle fait, car elle veut comprendre elle aussi.
Ses amis se mettent en danger à fureter dans les mystères de la ville. À trop vouloir connaître la vérité ne risquent-ils pas leur vie ?
J’en suis même venue à douter de l’inspecteur Zane, dernier inspecteur de l’époque, rien n’est trop simple ni avéré.
L’auteure ne vous livre pas le dénouement sur un plateau et, même arrivée à la fin, j’étais encore sur les nerfs craignant un retournement de situation.
Dans l’ombre de Stella est un thriller Young adult qui n’a rien à envier aux thrillers adultes.
Je voulais savoir qui était le tueur ou les tueurs. Qui est le coupable ? S’agit-il d’une secte ? Pourquoi tant d’animaux disparaissent ?
Un thriller palpitant, un suspens haletant, une ambiance prenante, un véritable page turner.
Un thriller que je vous recommande vraiment pour le côté suspens, pour l’ambiance sombre, les vieilles légendes, les montres et pas ceux qui se cachent sous nos lits d’enfants.
« Cependant, ce n’est pas la sagesse qui me fait penser que les gens peuvent être monstrueux, même ceux que l’on aime, qu’aucune créature n’est aussi effrayante qu’un humain diabolique”
Un livre qui plaira autant aux ados qu’aux adultes, ou pourquoi pas à un lecteur qui aurait envie de découvrir le genre tout en n’oubliant pas que cela a été écrit pour des ados, que les protagonistes sont jeunes avec les caractères de leurs âges.
C’est aussi très bien écrit avec des messages qui me semblent importants comme la notion d’amitié et de pardon.
Pocket Jeunesse prévoit de sortir un autre livre de l’auteure en 2018 je peux vous dire que j’ai hâte de le lire !
Dans l’ombre de Stella de Alexandra Sirowy – Yound Adult – Thriller – Édition Pocket Jeunesse – 416 pages, 17.90€ – Sortie en librairie le 7 septembre 2017
0