Month: juin 2017

[Avis] Meurtres pour rédemption de Karine Giebel

Voilà 15 minutes que j’ai terminé ce livre, mon mari m’a demandé si j’avais un souci : je suis sonnée.
Rarement, un livre m’a mis dans cet état sur 988 pages, et ce jusqu’à la dernière ligne. 
Je suis passée tout le long par un tas d’émotions : haine, tristesse, nausée pour certaines scènes, pitié, horreur, déni, colère, frustration.
C’est l’histoire « banale » d’une jeune fille de 21 ans condamnée à perpétuité avec une peine de sûreté de 22 ans. Marianne est une tueuse. 
C’est ce que dit la justice, mais c’est un personnage bien plus complexe que cela que j’aimerais tant que vous découvriez.lire la suite

9 Comments

[Avis] Miss you de Kate Eberleen

Nous sommes en Florence en 1997. 
Tess y est en vacances avec sa meilleure amie Doll avant son entrée à l’université, 2 filles totalement opposées. 
Doll ne songe qu’à s’amuser et profiter des vacances, Tess quant à elle, passionnée d’histoire, passe son temps dans les musées, les églises. 
C’est dans une des ces églises qu’elle va pour la première fois croiser le regard de Gus, il est aussi en vacances, mais avec ses parents. Ils sont là pour essayer de surmonter une tragédie et unifier leur famille.
« C’est le premier jour du reste de ta vie » une phrase qu’elle a lue sur une assiette chez elle, cette phrase va prendre tout son sens quand Tess va rentrer chez elle en Angleterre, sa vie va totalement changer, c’en est fini de l’insouciance.… lire la suite

2 Comments

[Avis] Tôt, un matin de Virginia Baily

La 4e de couverture laisse supposer que nous allons lire un roman sur la Seconde Guerre mondiale en Italie, plus particulièrement à Rome, mais ce n’est qu’un tout petit pan de ce livre. 
C’est surtout un roman sur la quête d’identité paternelle, sur l’amour qu’une mère porte à son enfant, sur le pardon.
J’ai malgré tout aimé ce roman même si je m’attendais à autre chose.
1943, Chiara, résistante à Rome se rend au café de son ami Gennaro, là où ils impriment, et distribuent des tracts pour la résistance, mais ce matin-là rien n’est comme d’habitude au cœur du ghetto juif, les soldats allemands sont partout, c’est la rafle semblable à celle du Vel d’Hiv à Paris.lire la suite

4 Comments

Ne nous quittons pas de Jacques Expert

Chaque fois qu’un nouveau roman de Jacques Expert sort en librairie, je ne résiste pas à l’appel. J’aime beaucoup son écriture et la façon qu’il a de maintenir le suspens.
Ici, nous sommes dans un registre différents, un roman autobiographique, mais que j’ai tout autant adoré car j’ai retrouvé les ingrédients dans le livre de ce que j’aime chez l’auteur.
Le premier mot qui me vient à l’esprit pour résumer ce roman est : nostalgie.
Grâce à Jacques Expert, j’ai replongé dans mes propres souvenirs d’enfance, le Sud, Valras en août. La nostalgie de l’enfance insouciante, des objets qui, maintenant, sont désuets (les transistors, les billes, le jokari)
L’auteur nous emmène en 1967 alors qu’il a 9 ans.lire la suite

5 Comments

[avis] Au fond de l’eau de Paula Hawkins

J’ai lu « La fille du train » de la même auteure il y a quelques mois, j’avais bien aimé l’ambiance qu’elle y instillait, la psychologie des personnages. 
Sans être un coup de cœur, j’avais quelques reproches à lui faire, c’était une bonne lecture.
Je voulais retrouver l’auteure dans son deuxième roman, j’avais peur d’en attendre trop, est-ce qu’il allait être mieux ou moins bien ? C’est le danger quand un premier roman fait autant de bruit (ne regardez pas le film la fille du train je l’ai trouvé mauvais
Revenons à Au fond de l’eau.
Paula Hawkins vous immerge dès la première dans le bassin aux noyées avec la narration de Libby, ensuite les premiers chapitres vous entraînent dans le village de Beckford, nous avons le point de vue de pas moins de plus de 10 narrateurs, sans compter les bons dans le passé ni les chapitres sur le livre de Nel.… lire la suite

4 Comments

[avis] Lucia, Lucia de Adriana Trigiani

Comme chaque fois que je lis un roman de Adriana Trigiani je suis ravie, j’adore son écriture, sa narration, la façon qu’elle a de donner vie à ses personnages.
Nous débutons le roman dans un immeuble à appartement de Greenwich Village, Kit y habite, elle aime son quartier, elle est venue à New York afin de réaliser son rêve : qu’une des pièces de théâtre qu’elle a écrite se joue dans la grosse pomme.
Un jour, elle est invitée à prendre le thé chez une vieille dame, elle s’y rend presque à contrecœur et c’est là que le livre prend vie.lire la suite

2 Comments

Les dieux du tango de Carolina de Robertis

*Coup de cœur *
Je referme à regret ce magnifique et bouleversant livre de Carolina de Robertis.
Je vais avoir du mal à mettre des mots sur ma chronique tant ce roman m’a émue, m’a portée, lascivement, langoureusement comme le tango.
Nous suivons Leda, jeune fille de 17 ans, elle s’apprête à embarquer pour Buenos Aires afin de retrouver son mari Dante. Époux qu’elle n’a jamais vu. Quand elle arrive après cet interminable voyage Dante est mort, assassiné par un policer. C’est le début du mouvement anarchiste en Argentine.
Leda n’a plus rien, juste le violon de son père qu’il lui a remis comme cadeau de mariage pour Dante.… lire la suite

4 Comments

[Avis] Deux soeurs de Elizabeth Harrower

Voilà un roman qui est paru une première fois, mais l’auteure née en 1928 est vite retombée dans l’oubli.
Réédité en français cette année (son autre roman « avec un certain monde » a été salué par la critique en 2016) j’ai eu envie de le lire.
Si vous lisez ce roman, il faut que vous vous remettiez dans les mœurs de l’époque où ce roman a été écrit sinon vous ne comprendrez pas les réactions des deux sœurs : Laura, l’aînée et Clare la cadette.
Nous suivons donc Laura et Clare, leur père décédé elles doivent quitter leur école de jeunes filles de bonne famille, elles vont habiter avec leur mère dans la banlieue de Sydney.lire la suite

2 Comments

[Avis] Ne dis rien à papa de François-Xavier Dillard

Attention Page-turner hautement addictif.
Le moins que l’on puisse dire c’est que François-Xavier Dillard vous plonge directement dans l’horreur.
Le premier chapitre commence sur une personne enterrée vivante, elle ne sait plus qui elle est ni où elle est, elle vit 4 jours parmi les cadavres de sa famille.
Ensuite, nous passons à Fanny, Mickael et leurs jumeaux Arno et Victor, Fanny est une fleuriste réputée de Paris et Mickael un peintre renommé.
La cinquantaine entamée ils règlent leur vie autour de leurs enfants maintenant que leurs affaires fonctionnent bien, ils peuvent se permettre de moins travailler.
On ouvre un autre chapitre sur le commissaire Dubois à l’enterrement de sa mère, il reçoit un SMS, un chirurgien plasticien qui opérait les stars a été assassiné avec un acharnement bestial dans son cabinet.lire la suite

4 Comments

[Avis] Dernier été à Tokyo de Cecilia Vinesse

Dernier été à Tokyo nous raconte les 7 derniers de Sophia, sa sœur Allison et leur mère à Tokyo. Elles retournent dans le New Jersey, leur mère ayant terminé sa mission au Japon.
Ces 7 derniers jours, Sophia veut les vivre pleinement, chaque heure, chaque minute, chaque seconde.
Elle ne veut pas quitter ses meilleurs amis de l’école internationale, Mika et David.
Mika est une petite boule d’énergie, David le play-boy de la bande et Sophia la jeune fille sage du trio.
Alors qu’il ne lui reste que ces 7 jours, elle apprend que Jamie revient lui à Tokyo, Jamie qu’elle a tenté d’oublier pendant 3 ans.lire la suite

0 comments

%d blogueurs aiment cette page :